Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Classement des personnalités influentes : 10 africains dans le palmarès du Time magazine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Où s'arrêtera Poutine ?

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

  • De la guerre civile aux portes de Paris, parcours de réfugiées syriennes

    En savoir plus

  • Des soldats russes sur le pied de guerre à la frontière ukrainienne

    En savoir plus

  • Accord Hamas-Fatah : Israël suspend les négociations de paix

    En savoir plus

  • Abdoulaye Wade à FRANCE 24 : "Macky Sall m’a empêché d’aller au Sénégal"

    En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : deux candidats face à Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • Abdoulaye Wade bloqué au Maroc, confusion sur son retour à Dakar

    En savoir plus

  • RD Congo : près de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

  • Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

  • Platini doute que le PSG respecte le fair-play financier

    En savoir plus

Economie

Le premier moteur de recherche chinois dans le collimateur de Washington

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/03/2011

Pour les services du représentant américain au Commerce, Baidu, le moteur de recherche numéro un en Chine, est devenu l'une des principales plaques tournantes des biens piratés. Également dans le viseur de Washington : le site suédois The Pirate Bay.

AFP - Le moteur de recherche chinois Baidu et le site suédois de téléchargement Pirate Bay ont été cités lundi par les autorités américaines parmi les principales plaques tournantes de la contrefaçon et de biens piratés.

Selon les services du représentant américain au Commerce (USTR), ces deux sites internet, parmi d'autres, et une vingtaine de quartiers commerciaux comme le Marché de la Soie de Pékin et le marché Pantip de Bangkok, sont des centres "notoires" de vente de bien copiés ou piratés, qu'il s'agisse de programmes informatiques ou de produits industriels, voire de programmes télévisés sur le sport.

Le premier rapport intitulé "Examen des marchés notoires" de l'USTR n'évoque pas de menace précise contre ces rendez-vous commerciaux, mais mentionne que les forces de l'ordre s'y intéressent.

"Les Etats-Unis appellent les autorités responsables à identifier les efforts pour combattre le piratage et la contrefaçon sur ces marchés et d'autres similaires", y lit-on.

La Chine vient en tête des pays mentionnés dans ce rapport. Baidu est accusé en particulier de permettre un système de lien conduisant les internautes vers des contenus piratés plutôt que vers des sites légitimes.

Contacté par l'AFP, un porte-parole de Baidu, qui a considérablement renforcé sa domination du marché en Chine depuis un bras de fer entre Google et les autorités chinoises, s'est refusé à tout commentaire.

Les efforts du site chinois de commerce en ligne Taobao pour limiter la contrefaçon ont en revanche été reconnus par l'USTR, qui note toutefois qu'"il lui reste beaucoup à faire pour résoudre ces problèmes".

Un porte-parole du groupe Alibaba, propriétaire de Taobao, a promis qu'il "continuerait à travailler en étroite coopération avec les propriétaires de marques et d'autres pour encore améliorer le niveau de confiance et d'intégrité des sites marchands".

Pour ce qui est des sites de téléchargement, le rapport de l'USTR dénonce, outre Pirate Bay, le canadien IsoHunt, le russe Rutracker, l'ukrainien Demenoid, entre autres.

Pour ce qui est du commerce non virtuel, le rapport mentionne des marchés de Mexico , Buenos Aires, New Delhi, Kiev, Jakarta, Hong Kong et Manille, ainsi que Ciudad del Este, au Paraguay, et les régions limitrophes en Argentine et au Brésil.

Première publication : 01/03/2011

  • SUÈDE

    Peines de prison réduites en appel pour les fondateurs de Pirate Bay

    En savoir plus

  • INTERNET

    Le site d'échange de fichiers The Pirate Bay piraté

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)