Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Nicolas Hénin, ex-otage : "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris dimanche matin

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry, trois corps remontés

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

Culture

John Galliano défilera en correctionnelle pour injure raciale

©

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/03/2011

Ses excuses n'y ont rien fait. Accusé d'avoir proféré des insultes racistes et antisémites dans un café très couru des nuits parisiennes, l'ex-styliste britannique de Dior sera jugé, au deuxième trimestre, devant le tribunal correctionnel de Paris.

AFP - Le styliste britannique John Galliano comparaîtra pour injure raciale au deuxième trimestre 2011 devant le tribunal correctionnel de Paris, a annoncé mercredi le parquet de Paris dans un communiqué.

"A l'issue de l'enquête (...), le parquet de Paris fait savoir qu'il a décidé de poursuivre John Galliano par voie de citation directe devant le tribunal correctionnel du chef d'injures publiques envers des particuliers à raison de leur origine, de leur appartenance à une religion (...) proférées à l'encontre de trois victimes", indique le parquet.

Le styliste britannique pourrait être jugé au deuxième trimestre 2011, précise le parquet. Il risque 6 mois de prison et 22.500 euros d'amende.

L'affaire a commencé jeudi soir par une altercation entre le styliste et un couple dans un café à la mode du quartier du Marais à Paris, près de son domicile.

Interpellé en état d'ébriété, l'ancien directeur artistique de Dior est accusé d'avoir proféré des propos racistes et antisémites. Il nie les faits et a porté porté plainte pour diffamation. Il a toutefois présenté ses excuses mercredi.

Mercredi soir, son avocat, Me Stéphane Zerbib, dénonçant "un lynchage permanent" de son client, a souligné sur Canal+ que M. Galliano "n'est pas poursuivi en ce qui concerne la vidéo" diffusée sur internet, dans laquelle il dit adorer Adolf Hitler, mais uniquement pour les insultes proférées contre trois personnes dans le café parisien.

Et "les choses ne sont pas si claires dans ce dossier depuis le début", a-t-il dit, "c'est tout et n'importe quoi", avec "des gens qui déposent puis retirent des plaintes".

"Au-delà de ces propos" dans la vidéo "qui sont inacceptables", "nous voyons un homme qui est seul, qui est en proie à ses démons (...), qui est en état d'ébriété avancée et qui a fait un mélange d'alcool et de médicaments", a souligné l'avocat.

Et "quand vous avez quelqu'un dans un état de vulnérabilité extrême, vous pouvez vous attendre à tout", selon lui.

Dans un communiqué diffusé mercredi soir, l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) a annoncé porter plainte contre le styliste pour "injure raciale", se disant "indignée par les insultes raciste et antisémite que John Galliano s’autorise à tenir".

Le couturier, "après avoir nié, puis s’être excusé, n’en est pas à son coup d’essai, comme en témoigne la vidéo qui le montre proclamer son amour d’Hitler", souligne l'UEJF, pour qui "sa notoriété ne l’autorise pas à se laisser aller à une telle violence raciste et antisémite".

 

Première publication : 02/03/2011

  • MODE

    La maison Dior engage une procédure de licenciement contre John Galliano

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Accusé d'insultes antisémites, John Galliano porte plainte pour diffamation

    En savoir plus

  • MODE

    Les maisons de couture veulent croire à la fin de la crise

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)