Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Croissance : l'Insee prévoit embellie en 2015

En savoir plus

DÉBAT

Rapprochement États-Unis - Cuba : la fin du castrisme ?

En savoir plus

DÉBAT

Russie : Poutine sous pression en pleine crise du rouble

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Albert Ebossé : Une contre autopsie du joueur camerounais conclut à un assassinat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie: il ne faut pas pas vendre la peau de l'ours

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Retour à la terre, avec le paysan-philosophe Pierre Rabhi

En savoir plus

POLITIQUE

France : "La principale opposition au gouvernement, c’est le groupe socialiste !"

En savoir plus

POLITIQUE

France : "On est dans une séquence du quinquennat très difficile"

En savoir plus

Nos grands reporters et nos correspondants aux quatre coins du globe vous proposent des reportages long format. Ils viennent ensuite les décrypter en plateau. Le samedi, à 20h40.

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 04/03/2011

Algérie, la jeunesse défie le pouvoir

En Algérie, une grève ou un mouvement de protestation a lieu chaque jour pour dénoncer les injustices sociales. Depuis janvier, régulièrement, des Algériens tentent de se suicider par le feu. Les jeunes sont au cœur de la contestation. Chaque samedi, ils bravent la peur et se ressemblent à Alger.

Indépendante depuis 1962, l'Algérie s'est construite contre le colonialisme français. La colonne vertébrale du pouvoir a toujours été l'armée. Aujourd'hui encore, ce sont l'armée et les services de sécurité qui contrôlent largement le pays. Dans le deuxième plus grand pays d'Afrique, personne n'est vraiment capable de définir leur emprise sur la société. Après la révolte d'octobre 1988, et le coup d'état militaire de 1992, les Algériens savent que le président de la République algérienne continue d'être l'émanation d'un régime autoritaire. Difficile à appréhender. Difficile à identifier.

Pour durer, ce pouvoir a savamment utilisé les divisions de l'opposition, distribué prébendes et privilèges et acheté la paix sociale grâce aux pétrodollars.

Cette réalité explique en grande partie les réticences du peuple à descendre en masse dans la rue, contrairement à leurs voisins libyens, tunisiens ou égyptiens. Les Algériens ont peur de revivre la décennie noire du terrorisme des années 1990 et ses 200 000 morts, selon l'ONG Amnesty International. Peur de replonger dans un nouveau cycle de violence. Et ce n'est pas la levée récente de l'état d'urgence en vigueur depuis février 1992 qui pourra faire changer les choses.

Et pourtant. Jamais peut-être la société algérienne n'a été autant en ébullition. Pas un jour sans une grève, une protestation où une route coupée pour dénoncer les injustices sociales. Depuis le début de l'année, une vingtaine d'Algériens ont tenté de se suicider par le feu. À ce jour, cinq personnes sont décédées. C'est plus qu'en Égypte et en Tunisie.

"Pour que l'Algérie change de système", disent-ils. Ce sont les jeunes Algériens, qui représentent environ 70 % de la population, qui sont au coeur de la contestation.

Depuis le 12 février 2011, Abdou, Soufiane et Marwane participent chaque samedi, malgré l'interdiction, à l'organisation des rassemblements dans la capitale algérienne. Ils ont beau crier leur haine du pouvoir, ils n'arrivent pas à mobiliser la population empêtrée dans son quotidien.

Notre reporter, Luc Auberger, est parti à la rencontre de cette jeunesse qui rêve de se débarrasser d'un régime en place depuis presque cinquante ans. L'Algérie peut-elle être le prochain domino ?

Par Luc Auberger , Julien Alric

COMMENTAIRE(S)

Les archives

10/02/2014 Cameroun

Centrafrique, le convoi de l’espoir

En Centrafrique, malgré la présence des militaires français venus en appui de la mission des Nations unies, sous la houlette de l'Union africaine, la situation reste tendue. Des...

En savoir plus

12/12/2014 Chine

Chine : "Africatown" à Canton

Avec 12 millions d’habitants, Canton, dans le sud de la Chine est la troisième ville la plus peuplée du pays, après Shanghai et Pékin. Depuis l'ouverture économique, il y a de...

En savoir plus

05/12/2014 Juifs

Les juifs français ont-ils raison d’avoir peur ?

"Pour la première fois depuis 70 ans, la France est devenue un pays d’émigration juive." Tel est le constat amer que dresse Joël Mergui, président du Consistoire central...

En savoir plus

28/11/2014 Liban

Liban : Chebaa au cœur de la poudrière

Chebaa, petit village sunnite du Sud-Liban, est situé au cœur du fief du Hezbollah, mais aussi au carrefour entre Israël et la Syrie. À l’heure où la guerre fait rage dans cette...

En savoir plus

21/11/2014 Front national

France : le FN à l’épreuve du terrain

Alors que le Front national est en pleine ascension en France, nos reporters sont retournés dans trois villes conquises par le parti lors des dernières élections municipales.

En savoir plus