Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Offre surprise de Free sur le géant américain T-Mobile

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" : l'Argentine en défaut de paiement, et après ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

  • En direct : l'armée israélienne annonce la fin du cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

Asie - pacifique

Craignant un vent de révolte, Pékin promet de lutter contre l'inflation

Vidéo par Christophe DANSETTE

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 06/03/2011

Devant les quelque 3 000 délégués siégeant à l'Assemblée nationale populaire, le Premier ministre chinois, Wen Jiabao, s'est engagé à lutter contre la flambée des prix, qui mécontente une part grandissante de la population.

AFP - Le Premier ministre Wen Jiabao a déclaré samedi que la priorité de son gouvernement était de lutter contre l'inflation et reconnu un mécontentement de la population, tout en fixant un objectif de croissance de 8% pour 2011, dans un discours devant le parlement.

"Le Parti Communiste veut montrer qu'il n'est pas sourd"

"Nous devons considérer la stabilisation des prix comme la priorité de notre contrôle macro-économique", a déclaré le chef du gouvernement devant les près de 3.000 délégués de l'Assemblée nationale populaire, réunis pour dix jours dans la capitale chinoise, selon la traduction officielle de son discours en français.

Il a qualifié la hausse des prix et les anticipations inflationnistes de "problèmes dont dépendent étroitement le niveau de vie de la population, la situation générale et la stabilité du pays".

L'objectif de hausse des prix à la consommation, qui a atteint 4,9% en janvier sur un an, a été fixé à "environ 4%" pour 2011, contre 3% l'an dernier, tandis que l'objectif de croissance du Produit intérieur brut (PIB) a été maintenu à 8%.

Le PIB de la Chine est devenu en 2010 le deuxième du monde derrière les Etats-Unis, dépassant celui du Japon.

Pour cette année, le gouvernement chinois "continuera à appliquer une politique de relance", mais en diminuant le déficit budgétaire qui sera contenu à "environ 2% du PIB".

Les dépenses prioritaires seront consacrées au "développement du monde rural", "à améliorer le niveau de la population et à développer les secteurs sociaux", d'après ce discours qui arrête les grandes orientations officielles du pays pour l'année en cours.

"Certains problèmes qui font l'objet de vives réactions parmi la population n'ont pas été résolus complètement", a reconnu le Premier ministre.

"Les ressources pédagogiques et médicales de qualité manquent et leur répartition demeure inégale", a-t-il détaillé.

"Les prix de l'immobilier ont enregistré une augmentation excessive dans certaines villes" a poursuivi M. Wen qui veut développer la construction de logements sociaux.

Appels à une révolution du jasmin à la chinoise
Il a encore souligné que "les contradictions sociales suscitées par la réquisition illégale de terrains et la démolition irrégulière de maisons se sont multipliées", que "la sécurité alimentaire laisse à désirer" et que "certains secteurs sont vulnérables à la corruption".

La Chine veut par ailleurs continuer à "perfectionner le mécanisme de formation du taux de change du yuan", jugé sous-évalué par ses principaux partenaires commerciaux, mais sans prendre d'engagements précis.

Toujours pour lutter contre l'inflation, elle veut mettre en oeuvre "une politique monétaire prudente" en limitant à 16% la hausse de la masse monétaire M2 (agrégat large regroupant la monnaie en circulation, les comptes de dépôts à vue et les comptes d'épargne).

L'Assemblée nationale populaire (ANP) est le plus grand parlement du monde. Elle se contente pour l'essentiel d'avaliser les projets du Parti communiste et du gouvernement.

Cette instance ne se réunit qu'une fois par an en session plénière pour dix jours au mois de mars.

Première publication : 05/03/2011

  • CHINE

    Pékin accroît son budget militaire de 12,7 %

    En savoir plus

  • CHINE

    Pékin s'inquiète des échos de la révolution tunisienne dans le pays

    En savoir plus

  • CHINE

    La Chine ravit au Japon la place de deuxième économie mondiale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)