Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Asie - pacifique

Craignant un vent de révolte, Pékin promet de lutter contre l'inflation

Vidéo par Christophe DANSETTE

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 06/03/2011

Devant les quelque 3 000 délégués siégeant à l'Assemblée nationale populaire, le Premier ministre chinois, Wen Jiabao, s'est engagé à lutter contre la flambée des prix, qui mécontente une part grandissante de la population.

AFP - Le Premier ministre Wen Jiabao a déclaré samedi que la priorité de son gouvernement était de lutter contre l'inflation et reconnu un mécontentement de la population, tout en fixant un objectif de croissance de 8% pour 2011, dans un discours devant le parlement.

"Le Parti Communiste veut montrer qu'il n'est pas sourd"

"Nous devons considérer la stabilisation des prix comme la priorité de notre contrôle macro-économique", a déclaré le chef du gouvernement devant les près de 3.000 délégués de l'Assemblée nationale populaire, réunis pour dix jours dans la capitale chinoise, selon la traduction officielle de son discours en français.

Il a qualifié la hausse des prix et les anticipations inflationnistes de "problèmes dont dépendent étroitement le niveau de vie de la population, la situation générale et la stabilité du pays".

L'objectif de hausse des prix à la consommation, qui a atteint 4,9% en janvier sur un an, a été fixé à "environ 4%" pour 2011, contre 3% l'an dernier, tandis que l'objectif de croissance du Produit intérieur brut (PIB) a été maintenu à 8%.

Le PIB de la Chine est devenu en 2010 le deuxième du monde derrière les Etats-Unis, dépassant celui du Japon.

Pour cette année, le gouvernement chinois "continuera à appliquer une politique de relance", mais en diminuant le déficit budgétaire qui sera contenu à "environ 2% du PIB".

Les dépenses prioritaires seront consacrées au "développement du monde rural", "à améliorer le niveau de la population et à développer les secteurs sociaux", d'après ce discours qui arrête les grandes orientations officielles du pays pour l'année en cours.

"Certains problèmes qui font l'objet de vives réactions parmi la population n'ont pas été résolus complètement", a reconnu le Premier ministre.

"Les ressources pédagogiques et médicales de qualité manquent et leur répartition demeure inégale", a-t-il détaillé.

"Les prix de l'immobilier ont enregistré une augmentation excessive dans certaines villes" a poursuivi M. Wen qui veut développer la construction de logements sociaux.

Appels à une révolution du jasmin à la chinoise
Il a encore souligné que "les contradictions sociales suscitées par la réquisition illégale de terrains et la démolition irrégulière de maisons se sont multipliées", que "la sécurité alimentaire laisse à désirer" et que "certains secteurs sont vulnérables à la corruption".

La Chine veut par ailleurs continuer à "perfectionner le mécanisme de formation du taux de change du yuan", jugé sous-évalué par ses principaux partenaires commerciaux, mais sans prendre d'engagements précis.

Toujours pour lutter contre l'inflation, elle veut mettre en oeuvre "une politique monétaire prudente" en limitant à 16% la hausse de la masse monétaire M2 (agrégat large regroupant la monnaie en circulation, les comptes de dépôts à vue et les comptes d'épargne).

L'Assemblée nationale populaire (ANP) est le plus grand parlement du monde. Elle se contente pour l'essentiel d'avaliser les projets du Parti communiste et du gouvernement.

Cette instance ne se réunit qu'une fois par an en session plénière pour dix jours au mois de mars.

Première publication : 05/03/2011

  • CHINE

    Pékin accroît son budget militaire de 12,7 %

    En savoir plus

  • CHINE

    Pékin s'inquiète des échos de la révolution tunisienne dans le pays

    En savoir plus

  • CHINE

    La Chine ravit au Japon la place de deuxième économie mondiale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)