Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

#ActuElles

Les "Patronas" au secours des migrants mexicains

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Offre surprise de Free sur le géant américain T-Mobile

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" : l'Argentine en défaut de paiement, et après ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

  • Vidéo : "Le monde devrait admirer Israël", selon son ambassadeur aux États-Unis

    En savoir plus

  • En direct : l'armée israélienne annonce la fin du cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Un séisme secoue la région d'Alger et fait six morts et 420 blessés

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Ouganda : la justice annule une loi anti-gay particulièrement répressive

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

Asie - pacifique

Pour le président Karzaï, les bavures de l'Otan font le jeu des insurgés talibans

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/06/2013

Le président afghan estime que les excuses formulées par le commandant des forces de l'Otan, David Petraeus, après la mort de neuf enfants lors d'un raid mené la semaine dernière dans l'est du pays, n'étaient "pas suffisantes".

AFP - Les excuses prononcées par le commandant en chef de la force de l'Otan David Petraeus après que ses troupes ont tué neuf enfants dans l'est du pays la semaine dernière ne sont "pas suffisantes", a jugé dimanche le président Karzai, cité par ses services.

Lors d'une réunion de son cabinet à laquelle participait le général Petraeus, "le président afghan a déclaré que les excuses" du commandant de la force de l'Otan "n'étaient pas suffisantes", indique un communiqué de la présidence afghane.

Plusieurs manifestations ont eu lieu cette semaine à Kaboul et dans la province de Kunar (est), où la force de l'Otan a tué mardi dernier neuf enfants qui ramassaient du bois, selon les autorités afghanes, alors qu'elle était déjà accusée d'y avoir tué 65 civils dix jours plus tôt.

M. Karzaï a dénoncé ces deux incidents, en appelant l'Otan à cesser ces "meurtres" qui jettent selon lui la population dans les bras de la rébellion menée par les talibans.

La mort des neuf enfants a pris une ampleur telle que M. Obama exprimé jeudi ses "profonds regrets" à M. Karzaï. La veille, le commandant de la force internationale de l'Otan en Afghanistan, le général américain David Petraeus, s'était excusé pour cette "tragédie", ajoutant en assumer la responsabilité.

Selon l'Isaf, les neuf enfants ont été tués par erreur par un hélicoptère de combat appelé en renfort après que des rebelles eurent attaqué une base militaire américaine. Une enquête est en cours.

Les victimes civiles des bombardements aériens de l'Otan sont un sujet de friction récurrent entre Kaboul et ses alliés occidentaux.

Première publication : 06/03/2011

COMMENTAIRE(S)