Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Trump, honteux et confus"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Je ne sais pas pour qui voter"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Brexit : l'exil des startups ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les mensonges des passeurs et une rivière ivoirienne polluée par l'orpaillage

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Thomas Friedman : "Le problème de Donald Trump, c'est qu'il n'est pas très malin"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : pour Lambert Mende, les désaccords de l'opposition sont à l'origine du blocage politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Fillon impassible face à la détresse des aides-soignantes

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle en France : une campagne sur fond de scandales

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat de Londres : l'Europe de nouveau ciblée

En savoir plus

Asie - pacifique

Pour le président Karzaï, les bavures de l'Otan font le jeu des insurgés talibans

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/06/2013

Le président afghan estime que les excuses formulées par le commandant des forces de l'Otan, David Petraeus, après la mort de neuf enfants lors d'un raid mené la semaine dernière dans l'est du pays, n'étaient "pas suffisantes".

AFP - Les excuses prononcées par le commandant en chef de la force de l'Otan David Petraeus après que ses troupes ont tué neuf enfants dans l'est du pays la semaine dernière ne sont "pas suffisantes", a jugé dimanche le président Karzai, cité par ses services.

Lors d'une réunion de son cabinet à laquelle participait le général Petraeus, "le président afghan a déclaré que les excuses" du commandant de la force de l'Otan "n'étaient pas suffisantes", indique un communiqué de la présidence afghane.

Plusieurs manifestations ont eu lieu cette semaine à Kaboul et dans la province de Kunar (est), où la force de l'Otan a tué mardi dernier neuf enfants qui ramassaient du bois, selon les autorités afghanes, alors qu'elle était déjà accusée d'y avoir tué 65 civils dix jours plus tôt.

M. Karzaï a dénoncé ces deux incidents, en appelant l'Otan à cesser ces "meurtres" qui jettent selon lui la population dans les bras de la rébellion menée par les talibans.

La mort des neuf enfants a pris une ampleur telle que M. Obama exprimé jeudi ses "profonds regrets" à M. Karzaï. La veille, le commandant de la force internationale de l'Otan en Afghanistan, le général américain David Petraeus, s'était excusé pour cette "tragédie", ajoutant en assumer la responsabilité.

Selon l'Isaf, les neuf enfants ont été tués par erreur par un hélicoptère de combat appelé en renfort après que des rebelles eurent attaqué une base militaire américaine. Une enquête est en cours.

Les victimes civiles des bombardements aériens de l'Otan sont un sujet de friction récurrent entre Kaboul et ses alliés occidentaux.

Première publication : 06/03/2011

COMMENTAIRE(S)