Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ouganda : Dominic Ongwen comparaît devant la CPI

En savoir plus

FOCUS

Auschwitz, symbole d'une entreprise de mort programmée et industrielle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

SUR LE NET

La beauté noire à l'heure du web 2.0

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"En arrivant à Auschwitz, les Soviétiques ont trouvé un immense cimetière"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Colombie : le président convaincu "que les Farc veulent la paix"

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 2)

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 07/03/2011

La Libye déconnectée du web

Les autorités libyennes tentent d’empêcher les connexions au web dans le pays. Des travailleurs américains manifestent contre un projet de loi dans le Wisconsin. Et une infographie présente les caractéristiques de l’être humain moyen actuel.

La Libye déconnectée du web

La Libye déconnectée du web. Les autorités ont coupé vendredi les accès à Internet à travers le pays. Les données de Google montrent ainsi que les connexions vers ses services en provenance de Libye sont quasiment nulles depuis quelques jours.

Mais James Crowie de la société Renesys souligne néanmoins que les infrastructures sont en état de marche bien que quasiment tout trafic web y soit actuellement suspendu. Selon l'analyste, le clan Kadhafi, qui contrôle l'unique fournisseur d'accès du pays, aurait donc tiré des leçons de l'Egypte en rendant les réseaux inutilisables uniquement pour les opposants mais pas pour le pouvoir.

Malgré ces mesures pour empêcher les connexions dans le pays, certains cybermilitants arrivent à contourner la censure et utilisent encore le net pour témoigner des événements. Les images continuent en effet d'affluer sur la Toile en passant outre le récent blackout virtuel. Cette vidéo aurait ainsi été tournée vendredi dans la ville de Misrata où des milliers de manifestants se sont rassemblés pour dénoncer la répression du régime.

Car Kadhafi semble en effet déterminé à ne rien céder. Cette séquence aurait également été filmée vendredi lors des affrontements sanglants de Zawiyah tombée fin février aux mains de l'opposition. Cette ville située à 60 km Tripoli a été le théâtre d'une violente contre-offensive des forces fidèles au colonel Kadhafi.

Pendant ce temps, la bataille fait également rage à Ras Lanuf, port pétrolier de l'ouest du pays. Ces images mises en ligne samedi auraient été réalisées dans un hôpital de la région. Un insurgé, blessé alors qu'il tentait de défendre cette ville, y témoigne et affirme avoir été attaqué par un hélicoptère. La zone est en effet la cible de nombreux raids aériens des forces pro-Kadahfi.

 

Projet de loi controversé dans le Wisconsin

Les travailleurs du Wisconsin, aux Etats-Unis, sont en colère. La raison : un projet de loi très controversé défendu par le gouverneur républicain de l’Etat, Scott Walker, envisage de limiter les droits syndicaux des fonctionnaires en les empêchant notamment de négocier des conventions collectives. Une initiative jugée inacceptable par de nombreux citoyens qui se mobilisent quotidiennement depuis trois semaines pour exprimer leur mécontentement et tenter d’obtenir le retrait du projet. Une mobilisation largement relayée en ligne.

De nombreuses manifestations ont ainsi été organisées dans l’Etat depuis la présentation du projet, le 15 février dernier, comme on peut le voir ici. Des rassemblements massifs au cours desquels des milliers de fonctionnaires, d’étudiants et de citoyens solidaires dénonçaient, dans une ambiance plutôt festive, une grave atteinte aux droits des travailleurs.

Une mobilisation sans précédent dans cet Etat du Midwest américain qui a même vu les manifestants occuper pendant plusieurs semaines le bâtiment abritant le parlement local, dans la ville de Madison, pour exprimer leur désaccord. Une situation qui a d’ailleurs poussé les autorités à faire évacuer le Capitole et à en limiter temporairement l’accès au public.

Malgré cela, les protestations aux abords du Congrès se poursuivent jour et nuit comme en atteste cette vidéo sur laquelle on voit des manifestants camper à l’extérieur du bâtiment pour signifier au gouverneur qu’ils se battront jusqu’à ce que le projet soit abandonné.

En attendant une évolution du conflit, les contestataires du Wisconsin peuvent désormais compter sur le soutien de nombreux citoyens américains solidaires de leur combat. Des manifestations ont ainsi vu le jour en Californie, au Texas, dans l’Illinois ou encore en Floride pour dénoncer un projet présenté par beaucoup comme une dangereuse remise en cause des droits des travailleurs dans le pays.

 

Green Space NYC

Repérer les zones de New York laissées à l’abandon pour les transformer en lieux de rencontre ou en espaces d’expression artistique. C’est l’ambition du site « GreenSpaceNYC.org », un réseau social via lequel les habitants de la « Grosse Pomme » peuvent débattre de la mise en place de projets destinés à réhabiliter temporairement ou de façon durable des terrains vagues ou des immeubles vides.

 

Yoowalk

Se promener dans le village mondial du web, c'est ce que propose Yoowalk où la navigation se fait dans un univers en trois dimensions, les sites Internet étant représentés sous la forme de bâtiments reconstituant une ville. Les internautes se déplacent dans les rues avec leur avatar et accèdent aux pages web en entrant dans les immeubles correspondants. Une idée intéressante qui a le mérite d'offrir une certaine interactivité à la navigation en ligne.

 

Vidéo du jour

A quoi ressemble l’être humain moyen aujourd’hui ? C’est pour tenter de répondre à cette question que le magazine américain National Geographic a réalisé cette infographie disponible sur les sites de partage. Une animation qui passe en revue les caractéristiques les plus communes aux 7 milliards d’humains pour dresser un portrait robot du « terrien moyen ». Ainsi, l’être humain le plus représentatif de l’espèce serait actuellement un homme asiatique de 28 ans, droitier et possédant un téléphone portable. Mais la vidéo rappelle toutefois que rien de tout cela n’est permanent et que les traits qui caractérisent la population mondiale évoluent en permanence.
 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

27/01/2015 Réseaux sociaux

La beauté noire à l'heure du web 2.0

La beauté noire s’affirme sur le net. Les blogs, chaînes YouTube consacrés aux soins du corps et des cheveux afro se multiplient. Une revanche pour une beauté trop souvent...

En savoir plus

27/01/2015 Réseaux sociaux

USA : la Toile prête à faire face au "Snowmaggedon"

Au sommaire de cette édition : la Toile américaine est prête à faire face à la tempête de neige sur la côte Est du pays; les internautes saluent la libération d’une jeune femme...

En savoir plus

26/01/2015 Réseaux sociaux

Facebook part en guerre contre les fausses informations

Au sommaire de cette édition : Facebook s’attaque aux fausses informations qui circulent sur le réseau social; le film « American Sniper » suscite la polémique sur Internet; et...

En savoir plus

26/01/2015 Réseaux sociaux

Venezuela : le président Maduro critiqué en ligne

Au sommaire de cette édition : opposants et partisans du président vénézuélien s’affrontent par hashtags interposés; les internautes turcs dénoncent une décision de justice; et...

En savoir plus

22/01/2015 Réseaux sociaux

Le hashtag #jesuischarlie inspire les activistes de la planète

Au sommaire de cette édition : le hashtag #JeSuisCharlie inspire les activistes du monde entier; des étudiants canadiens expriment leur colère à l’égard du gouvernement; et un...

En savoir plus