Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Les boîtes noires du vol AH5017 seront expédiées en France

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • En images : les Champs-Élysées noirs de monde pour l'arrivée du Tour

    En savoir plus

  • Gaza : les combats ont repris, le Hamas propose une nouvelle trêve

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

  • Les enfants migrants ne pourront pas rester aux États-Unis, prévient Obama

    En savoir plus

  • Air Algérie : des proches de victimes se recueillent sur les lieux du crash

    En savoir plus

  • Nigeria : état d’alerte après le premier cas mortel d’Ebola

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • Syrie : l'EIIL prend une base de l'armée mais perd un champ gazier

    En savoir plus

  • En images : affrontements à Paris, en marge de la manifestation pro-Gaza interdite

    En savoir plus

  • Tour de France : l'Allemand Tony Martin remporte la 20e étape

    En savoir plus

  • Crash d'Air Algérie : tous les corps vont être ramenés en France

    En savoir plus

  • Les États-Unis évacuent leur ambassade en Libye

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

FRANCE

Les sondages se multiplient, Marine Le Pen reste en tête

Vidéo par France 3

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/03/2011

Selon un sondage publié mardi, la présidente du FN recueille 24 % des intentions de vote pour le 1er tour de la présidentielle de 2012, devançant DSK. Dans cette configuration, Nicolas Sarkozy serait éliminé dès le 1er tour.

AFP - Pour la première fois dans un sondage, Nicolas Sarkozy serait éliminé dès le 1er tour de la présidentielle où il serait devancé par Marine Le Pen (FN) en tête, et Dominique Strauss-Kahn, ce qui constituerait une réédition du 21 avril 2002, mais à l'envers.

Cette étude réalisée par Harris Interactive/Le Parisien à paraître mardi constitue le deuxième coup de tonnerre en l'espace de 48 heures, après celui samedi de l'arrivée en tête de la présidente du Front national au 1er tour, dans un sondage, de Harris Interactive/LeParisien, déjà.

Samedi, Marine Le Pen recueillait 23% des intentions de vote, devant Nicolas Sarkozy et Martine Aubry (PS), tous les deux à égalité avec 21%.

Cette fois, dans le cas d'une candidature PS de Dominique Strauss-Kahn, candidat non déclaré comme Mme Aubry, mais favori dans les sondages pour défendre les couleurs socialistes, c'est le président Nicolas Sarkozy, à son plus bas niveau de popularité depuis 2007, qui serait éliminé du second tour. Mme Le Pen progresserait d'un point à 24%, suivie de DSK à 23% et Nicolas Sarkozy à 21%.

En 2002, le président du FN, Jean-Marie Le Pen, avait été qualifié pour le second tour de la présidentielle face à Jacques Chirac. Lionel Jospin (PS), Premier ministre d'alors, avait été éliminé. Aucun sondage précédent le scrutin n'avait donné la qualification du président FN.

Jusqu'à présent, M. Sarkozy, qui ne dit rien de sa candidature mais dont personne ne doute dans son camp, est présenté comme le "meilleur".

Dans une interview ce week-end au Figaro, avant la publication du premier sondage, François Fillon a dit que le chef de l'Etat était "non seulement le seul, mais le meilleur candidat possible". "C’est lui qui rassemble le plus largement possible la majorité (...) Toute autre candidature serait une candidature de division qui ouvrirait un boulevard à la gauche", a ajouté le Premier ministre.

Lundi, M. Fillon a fait porter la responsabilité de la montée de Mme Le Pen dans les sondages à la gauche.

"L'opposition devait aussi s'interroger sur sa propre attitude et sa propre responsabilité dans cette situation", a-t-il dit, en dénonçant le fait que "depuis 4 ans, jour après jour, avec une violence extrême (...) le Parti socialiste dénigre le président en employant des formules dont les plus récentes sont absolument odieuses".

Après son sondage détonant de samedi, Harris Interactive avait décidé de lancer une nouvelle enquête, testant cette fois les candidatures DSK et Hollande pour le PS. Dans l'hypothèse d'une candidature de François Hollande, Mme Le Pen recueillerait également 24%, suivie alors de Nicolas Sarkozy (21%) et Hollande (20%).

En campagne à Lille pour les cantonales, Mme Aubry a accusé M. Sarkozy de "nourrir" la montée du FN. "Mais qui nourrit le front national ? Ceux qui passent leur temps à parler de la peur de ceux qui sont différents (...) Qui aujourd'hui, fait que des hommes et des femmes se sentent humiliés, abandonnés, oubliés, si ce n'est la politique de Nicolas Sarkozy", a-t-elle lancé.

Le député strauss-kahnien, Jean-Christophe Cambadélis, a "appelé la gauche à la responsabilité", en constatant "la poussée lepéniste". Pour lui, la France est "troublée, inquiète et mécontente" et "le bilan de Nicolas Sarkozy est un désastre".

Qualifiant "d'un peu bizarre" le nouveau sondage, après "le fracas médiatique" du précédent, Stéphane Le Foll, proche de M. Hollande, a estimé que face à la montée du FN, le PS "devait définir sa ligne et son projet" et poser la question du "rassemblement de la gauche".

Il a jugé que les cantonales des 20 et 27 mars constitueraient "un test électoral" permettant de mesurer la situation.

 

 

Première publication : 08/03/2011

  • FRANCE

    Un sondage donne Marine Le Pen en tête du premier tour de la présidentielle

    En savoir plus

  • FRANCE

    Marine Le Pen remplace officiellement son père à la tête du Front national

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)