Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ghouta orientale : un adolescent filme le calvaire de l'intérieur

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : le malaise des producteurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : un modèle en crise

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marseille, éternelle capitale de la culture ?

En savoir plus

FOCUS

Criminalité : le "dark Web", le côté obscur d'Internet

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le visage des sans-abri

En savoir plus

REPORTERS

"Never again" : le mouvement contre les armes qui bouscule l'Amérique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Agriculture : Emmanuel Macron veut rassurer les jeunes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Fusillade aux États-Unis : la NRA veut "plus d'armes dans les écoles"

En savoir plus

EUROPE

L'UE souligne le rôle des femmes lors des récentes révolutions arabes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/03/2011

À l'occasion de la Journée internationale de la femme, la cheffe de la diplomatie européenne ainsi que la vice-présidente de la Commission ont salué le "rôle crucial" joué par la gent féminine dans les changements intervenus en Égypte et en Tunisie.

AFP - Les femmes ont joué "un rôle crucial" dans les changements en cours en Tunisie et en Egypte, ont affirmé mardi la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton et la vice-présidente de la Commission européenne Viviane Reding, à l'occasion de la Journée internationale des femmes.

"Les femmes ont joué un rôle crucial dans le déclenchement des mutations en cours en Afrique du Nord. Dans un climat de violence, elles se sont engagées dans la lutte pour le changement", ont déclaré les deux responsables européennes.

"Nous espérons que le rôle crucial que les femmes ont joué jusqu'à présent sera pleinement pris en compte dans les changements institutionnels qui font déjà l'objet de discussions dans la région. Les femmes doivent être au coeur des discussions sur le nouvel ordre qui sera mis en place", ont-elle ajouté.

Les femmes, défiant tabous et stéréotypes, se sont imposées comme des actrices essentielles dans les différents soulèvements populaires qui secouent des régimes autocratiques du monde arabe. Que cela soit en jean et T-shirt ou drapées de noir, des dizaines de milliers de femmes ont fait entendre leur voix, dans les rues de Tunis, du Caire, de Manama ou de Sanaa, réclamant des réformes dans ces pays.

A Bahreïn, où des milliers de manifestants majoritairement chiites réclament la chute de la dynastie sunnite des Al-Khalifa, les femmes ont participé en masse à la mobilisation, leur traditionnelles abayas formant un océan noir au sein des manifestations où hommes et femmes défilent séparément.

Dans des pays conservateurs, comme en Libye ou au Yémen, les femmes ont défié les normes sociales pour se joindre à la contestation, défilant dans la rue et parlant ouvertement aux journalistes, face à la caméra.

Asma Mahfouz, une jeune Egyptienne dont le blog vidéo appelant à la mobilisation a connu un énorme succès, est considérée comme l'une des voix ayant déclenché la révolte sans précédent qui a entraîné la chute du président égyptien Hosni Moubarak le 11 février.

"Ce n'est qu'en prenant des mesures énergiques aujourd'hui que nous garantirons aux femmes et aux fillettes un avenir sans discrimination ni violence, dans un monde offrant les mêmes chances à toutes et à tous", ont estimé notamment Mmes Ashton et Reding.
 

Première publication : 08/03/2011

COMMENTAIRE(S)