Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Timochenko : "Je ne regrette pas ce que j'ai fait" en Colombie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : la justice exige la nomination d'un gouvernement d'union nationale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Irlande: référendum historique sur l'avortement

En savoir plus

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

En Guadeloupe, les papilles des Antilles

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Coalition populiste en Italie : une nouvelle crise en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Données personnelles : qui a peur du RGPD ?

En savoir plus

#ActuElles

Salvador : en prison pour une fausse couche

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 09/03/2011

"Prisonniers de guerre en Libye"

Presse internationale, Mercredi 9 MARS. A lire ce matin, un très beau reportage sur la condition des clandestins africains échoués en Libye, et oubliés de tous. Les tractations qui n’en finissent plus des Occidentaux sur la Libye. Et les portraits dévastateurs du clan Kadhafi.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A voir ce matin le beau reportage que consacre The International Herald Tribune aux migrants africains piégés à Tripoli, ces migrants qui sont comme des "prisonniers de guerre". La plupart sont des clandestins venus du Ghana et du Nigeria qui vivent dans des camps de fortune au milieu des détritus, sous des tentes improvisées et sans avoir les moyens de s’enfuir.
Certains d’entre eux racontent comment ils ont été parfois pris à partie – c’est un euphémisme – par des habitants les prenant pour ces mercenaires africains utilisés par Kadhafi.
 
Et pendant ce temps, les Occidentaux continuent de réfléchir, encore et toujours, sur une éventuelle intervention militaire. Ils sont divisés sur la bonne conduite à tenir face à ce colonel Kadhafi qui résiste…
A lire dans le Guardian, cette tribune "No-fly zone is a euphemism for war". "Une zone d’exclusion aérienne, c’est un euphémisme pour le mot guerre".
"Pour l’heure ce choix a été empêché par la prise en compte de sa contre-productivité" car "rien ne pourrait plaire davantage à Oussama Ben Laden et aux djihadistes du monde entier".
La tribune du Guardian qui offre cette conclusion : "à moins de changer le sens des mots, Kadhafi n’est pas entrain de commettre de génocide et sa brutalité n’a rien d’exceptionnel"…
 
Et c’est une tout autre position qui est à lire dans le Wall Street Journal.
C’est intitulé "if Gadhafi survives", "Et si Kadhafi survit".
"Il faut se souvenir nous dit le journal de ce que Saddam Hussein a fait aux Kurdes et aux chiites en 1991… Quel problème y a-t-il à intervenir maintenant, quand il est encore temps d’émousser le glaive vengeur de Kadhafi ?…Les américains croisent les doigts en espérant que les Libyens pourront s’en sortir seuls…que la chance leur sourira…Mais qu’adviendra-t-il si ce n’est pas le cas ?".
 
Le colonel Kadhafi résiste et Le Monde révèle le contenu de câbles divulgués par Wikileaks sur le colonel. Ces câbles montrent selon Le Monde que Washington suit de très près la santé de Kadhafi - jusqu’à ses implants capillaires - mais aussi ses affaires, ses frasques et celles de ses enfants.
 
La famille Kadhafi qui serait divisée sur la conduite à tenir face à la révolte dans le pays. C’est une information qui nous est donnée par Asharq Al Awsat basé à Londres. Une source à Tripoli aurait confirmé au journal que l’échange de coups de feu entendus il y a deux jours dans la demeure de Kadhafi à Bab al-Aziza serait due à une dispute violente entre ses fils. Une dispute qui aurait porté sur le fait de rester ou de s’enfuir du pays.
 
Le clan Kadhafi qui se déchire, et avec lui le pays tout entier. A voir avec ce dessin très noir publié dans le New York Times. Un rebelle déclare à Kadhafi : "Je veux mourir pour mon pays…et le colonel lui répond…Quelle coïncidence…C’est exactement pour cette raison que je veux te tuer"….
 
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

25/05/2018 Protection des données

"Souriez, vous êtes (mieux) protégés"

Dans cette seconde revue de presse de la matinée : que penser du règlement général sur la protection des données (RGPD) qui entre en vigueur ce vendredi, de nouvelles...

En savoir plus

25/05/2018 Donald Trump

Plus du tout de sommet États-Unis - Corée du Nord ?

L'annulation du sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un est la une de cette première revue de presse du vendredi 25 mai. Également au menuÉ: le référendum irlandais sur...

En savoir plus

24/05/2018 revue de presse

"Le football américain s'agenouille devant Trump"

Dans la presse ce jeudi 24 mai : le référendum irlandais sur l’avortement, la décision de la NFL d’obliger les joueurs de football américain à se tenir debout au moment de...

En savoir plus

24/05/2018 Revue de presse française

"From Russia with luck"

À la une de la presse ce jeudi 24 mai : la désignation de Giuseppe Conte pour diriger le nouveau gouvernement italien, la visite d’Emmanuel Macron en Russie, la première...

En savoir plus

23/05/2018 revue de presse

"Un archevêque australien condamné pour avoir couvert un pédophile"

Dans la presse ce mercredi 23 mai : la mort de l’écrivain américain Philip Roth, la condamnation de l’archevêque australien Philip Wilson accusé d’avoir couvert des faits de...

En savoir plus