Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'Europe face au défi des "revenants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les présidents Trump et Macron font polémique, mais pas pour la même chose...

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga va saisir la Cour suprême

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis : l'ambiguïté de Trump vis-à-vis de l'extrême droite

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Contrats de travail : vers plus de flexibilité ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Violences gynécologiques, la lutte prend corps"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 09/03/2011

"Prisonniers de guerre en Libye"

Presse internationale, Mercredi 9 MARS. A lire ce matin, un très beau reportage sur la condition des clandestins africains échoués en Libye, et oubliés de tous. Les tractations qui n’en finissent plus des Occidentaux sur la Libye. Et les portraits dévastateurs du clan Kadhafi.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A voir ce matin le beau reportage que consacre The International Herald Tribune aux migrants africains piégés à Tripoli, ces migrants qui sont comme des "prisonniers de guerre". La plupart sont des clandestins venus du Ghana et du Nigeria qui vivent dans des camps de fortune au milieu des détritus, sous des tentes improvisées et sans avoir les moyens de s’enfuir.
Certains d’entre eux racontent comment ils ont été parfois pris à partie – c’est un euphémisme – par des habitants les prenant pour ces mercenaires africains utilisés par Kadhafi.
 
Et pendant ce temps, les Occidentaux continuent de réfléchir, encore et toujours, sur une éventuelle intervention militaire. Ils sont divisés sur la bonne conduite à tenir face à ce colonel Kadhafi qui résiste…
A lire dans le Guardian, cette tribune "No-fly zone is a euphemism for war". "Une zone d’exclusion aérienne, c’est un euphémisme pour le mot guerre".
"Pour l’heure ce choix a été empêché par la prise en compte de sa contre-productivité" car "rien ne pourrait plaire davantage à Oussama Ben Laden et aux djihadistes du monde entier".
La tribune du Guardian qui offre cette conclusion : "à moins de changer le sens des mots, Kadhafi n’est pas entrain de commettre de génocide et sa brutalité n’a rien d’exceptionnel"…
 
Et c’est une tout autre position qui est à lire dans le Wall Street Journal.
C’est intitulé "if Gadhafi survives", "Et si Kadhafi survit".
"Il faut se souvenir nous dit le journal de ce que Saddam Hussein a fait aux Kurdes et aux chiites en 1991… Quel problème y a-t-il à intervenir maintenant, quand il est encore temps d’émousser le glaive vengeur de Kadhafi ?…Les américains croisent les doigts en espérant que les Libyens pourront s’en sortir seuls…que la chance leur sourira…Mais qu’adviendra-t-il si ce n’est pas le cas ?".
 
Le colonel Kadhafi résiste et Le Monde révèle le contenu de câbles divulgués par Wikileaks sur le colonel. Ces câbles montrent selon Le Monde que Washington suit de très près la santé de Kadhafi - jusqu’à ses implants capillaires - mais aussi ses affaires, ses frasques et celles de ses enfants.
 
La famille Kadhafi qui serait divisée sur la conduite à tenir face à la révolte dans le pays. C’est une information qui nous est donnée par Asharq Al Awsat basé à Londres. Une source à Tripoli aurait confirmé au journal que l’échange de coups de feu entendus il y a deux jours dans la demeure de Kadhafi à Bab al-Aziza serait due à une dispute violente entre ses fils. Une dispute qui aurait porté sur le fait de rester ou de s’enfuir du pays.
 
Le clan Kadhafi qui se déchire, et avec lui le pays tout entier. A voir avec ce dessin très noir publié dans le New York Times. Un rebelle déclare à Kadhafi : "Je veux mourir pour mon pays…et le colonel lui répond…Quelle coïncidence…C’est exactement pour cette raison que je veux te tuer"….
 
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

17/08/2017 Revue de presse

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

A la une de cette revue de presse internationale du 17 août : l'attitude de Donald Trump continue de faire couler l'encre aux Etats-Unis, la plainte devant la Cour Suprême...

En savoir plus

17/08/2017 Tabac

L'Europe face au défi des "revenants"

À la une de la presse française du 17 août : la consommation de tabac des Français qui ne diminue pas malgré l'instauration du paquet neutre, le journaliste Loup Bureau toujours...

En savoir plus

16/08/2017 Revue de presse internationale

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

À la une de cette revue de presse internationale du 16 août : Donald Trump renvoie une nouvelle fois dos à dos suprémacistes blancs et militants anti-fascistes. Également au...

En savoir plus

16/08/2017 Revue de presse internationale

"Violences gynécologiques, la lutte prend corps"

À la une de cette revue de presse française du 16 août : les femmes françaises qui prennent la parole pour dénoncer les violences gynécologiques qu'elles subissent. Également au...

En savoir plus

15/08/2017 Revue de presse internationale

"Le combat des esclaves sexuelles sud-coréennes continue"

A la une de cette revue de presse internationale du 15 août : l'attentat de Ouagadougou qui a fait 18 morts, les inondations meutrières en Sierra Leone, les 70 ans de...

En savoir plus