Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La RDC fête son indépendance mais toujours pas de calendrier pour les élections

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat à l'aéroport d'Istanbul : 41 victimes, la Turquie pointe du doigt le groupe EI

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La sixième extinction : comment sauver les espèces ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Salia Sanou chorégraphie son désir d'horizons

En savoir plus

TECH 24

Viva Tech : Paris se rêve en capitale de l'innovation

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La Camargue dans le sillage de ses gardiens

En savoir plus

FOCUS

À Taïwan, la démocratie se conjugue au féminin

En savoir plus

MODE

Les collections masculines 2017 tentent d’égayer un monde traumatisé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Boris Johnson "exécuté par le Brexit"

En savoir plus

Afrique

Le régime peine à contenir une flambée de violence place Tahrir

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/03/2011

La place Tahrir du Caire, symbole de la contestation égyptienne contre le pouvoir d'Hosni Moubarak, a été le théâtre d'affrontements entre des militants démocrates et des groupes armés de couteaux et de bâtons.

AFP - Des Egyptiens armés de couteaux ont attaqué mercredi des centaines de manifestants pro-démocratie rassemblés place Tahrir au Caire, a rapporté la télévision d'Etat.

"Des centaines d'hommes munis de couteaux (...) sont entrés sur la place Tahrir", a indiqué le présentateur, alors que des images montraient des jets de pierres et des centaines de manifestants chassés de cette place qui fut l'épicentre de la contestation ayant chassé du pouvoir le président Moubarak en février.

Les heurts se sont déroulés alors que le nouveau gouvernement rencontrait le Conseil suprême des forces armées, qui dirige le pays depuis le départ de M. Moubarak, afin de lui proposer une loi criminalisant les incitations à la haine, qui pourrait les rendre passibles de la peine de mort, a indiqué la chaîne de télévision.

Les dirigeants militaires du pays tentent de rétablir l'ordre sur plusieurs fronts, au lendemain d'affrontements meurtriers entre musulmans et chrétiens coptes dans le quartier déshérité de Moqattam, dans l'est du Caire, qui ont fait dix morts et 110 blessés, selon le ministère de la Santé.

L'Egypte traverse une période de forte insécurité après que la police a disparu des rues alors que le mouvement de contestation contre le régime battait son plein.

Mercredi, les Frères musulmans, le plus important mouvement d'opposition en Egypte, ont accusé des Egyptiens soutenant toujours l'ex-président Moubarak d'attiser la violence, un point de vue largement partagé par la population.

Première publication : 09/03/2011

  • ÉGYPTE

    Au moins treize personnes ont perdu la vie lors d'affrontements au Caire

    En savoir plus

  • JOURNÉE DE LA FEMME

    L'UE souligne le rôle des femmes lors des récentes révolutions arabes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)