Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

MODE

Fashion week : promenade pour un objet d’exception

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Leïla Bekhti

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande : un sursaut possible ?

En savoir plus

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy fait son retour en politique... sur Facebook

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de la Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

  • Le Paris des Arts de Leïla Bekhti

    En savoir plus

  • Après le "non" de l’Écosse, la Catalogne prépare son propre référendum

    En savoir plus

  • Ebola : l'infirmière française contaminée reçoit un traitement expérimental

    En savoir plus

Afrique

L'Union africaine confirme l'élection de Ouattara à la tête de la Côte d'Ivoire

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/03/2011

À l'issue d'une réunion à Addis-Abeba, l'Union africaine a confirmé l'élection d'Alassane Ouattara à la présidence de la Côte d'Ivoire. Plus tôt, le camp de Laurent Gbgabo rejetaient les propositions de l'organisation pour mettre fin à la crise.

AFP - L'Union africaine a confirmé jeudi l'élection à la présidence ivoirienne de Alassane Ouattara, selon ce dernier, mais le camp de son adversaire Laurent Gbagbo a rejeté cette décision et agité la menace d'une reprise de la guerre civile.

"Le groupe de haut niveau confirme mon élection par le peuple de Côte d'Ivoire, à une large majorité et avec une forte participation, comme Président de la République de Côte d'Ivoire", a déclaré à la presse à Addis Abeba M. Ouattara, rendant compte des conclusions d'un panel mandaté par l'UA sur le sujet.

"Et donc maintenant la question est définitivement résolue, Alassane Ouattara est bien le président de la république de Côte d'Ivoire", a ajouté l'intéressé.

M. Ouattara s'exprimait après avoir rencontré le panel de cinq chefs d'Etat africains chargé d'émettre des conclusions réputées "contraignantes" pour mettre fin à la crise née de l'élection présidentielle contestée du 28 novembre en Côte d'Ivoire.

Le panel, réuni depuis mercredi, n'avait pas rendu publiques ses recommandations jeudi soir, mais elles semblent en effet favorables à M. Ouattara, à en juger par la réaction très négative du camp de son rival, le président sortant Laurent Gbagbo.

"Nous avons estimé que c'est une proposition inacceptable", a déclaré le président du Front Populaire Ivoirien (FPI) Pascal Affi N'Guessan, rendant compte de ses consultations avec le panel.

Une source diplomatique africaine à Abidjan a confirmé que "la reconnaissance de la victoire de Ouattara (était) le point de départ" des conclusions du panel, dans la droite ligne des positions précédentes de l'UA, qui a rapidement jugé M. Ouattara vainqueur du scrutin, à l'unisson du reste de la communauté internationale.

"Malheureusement, nous avons constaté que le panel de haut-niveau s'est contenté de reprendre ce que nous savons déjà. Le panel est dans l'incapacité de nous donner les arguments qui fondent cette décision", a dénoncé M. Affi Nguessan, représentant à Addis Abeba M. Gbagbo qui avait renoncé à faire le déplacement.

M. Ouattara a ajouté pour sa part que le panel lui avait demandé "de faire preuve d'ouverture dans la formation de (son) gouvernement et de trouver une sortie honorable à monsieur Laurent Gbagbo", ce qu'il avait accepté.

Mais de telles propositions censées accompagner l'arrivée au pouvoir de M. Ouattara ont déjà été émises lors des précédentes médiations de l'UA, et ont été rejetées par M. Gbagbo.

Le "principe même d'un partage du pouvoir" est "inacceptable", a réaffirmé jeudi à l'AFP Ahoua Don Mello, le porte-parole du gouvernement du président sortant.

Dans ces conditions, la question sera de savoir comment l'UA compte rendre "contraignantes" ses décisions. "Les mesures qui sont annoncées sont contraignantes, très rapidement, Laurent Gbagbo devra donc quitter les fonctions usurpées qu'il assume depuis le 28 novembre", a assuré M. Ouattara, sans donner davantage de précision.

Les partisans de M. Gbagbo estiment au contraire que les recommandations de l'UA vont précipiter encore plus la Côte d'Ivoire vers une nouvelle guerre civile, après les combats de 2002-2003 qui avaient coupé le pays en deux. "Nous craignons qu'en accompagnant ce coup d'Etat là, l'Afrique, l'Union Africaine ne contribuent a aggraver la situation et être comptables d'une éventuelle guerre civile qui pourrait avoir lieu parce que la population n'aurait pas été convaincue de la pertinence de ce choix", a menacé M. Affi Nguessan.

Plus de 370 personnes ont été tuées dans des affrontements depuis fin 2010 en Côte d'Ivoire, selon l'ONU.

Le panel de l'UA a présenté dans l'après-midi ses conclusions au Conseil de paix et de sécurité de l'organisation continentale, réunissant 15 pays africains.


 

Première publication : 10/03/2011

  • CÔTE D'IVOIRE

    À Addis-Abeba, le camp de Gbagbo rejette les propositions de l'UA

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Affrontements meurtriers à l'issue d'une manifestation à Abidjan

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Laurent Gbagbo décrète la prise de contrôle de la filière cacao

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)