Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Football : la Coupe d'Afrique des nations fait sa révolution

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump : 6 mois à la Maison Blanche

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Le budget de l'armée a connu une érosion constante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les expositions incontournables de l'été 2017

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Emmanuel Macron, "l'adjudant de la République"

En savoir plus

FOCUS

Afrique du Sud : les abandons de bébés en hausse, les adoptions en baisse

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face à Macron, le général de Villiers rend les armes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Remaniement ministériel en Côte d'Ivoire

En savoir plus

Asie - pacifique

Le bilan du séisme et du tsunami s'alourdit

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/03/2011

Un séisme de magnitude 8,9 suivi d'un tsunami a balayé les côtes du Japon. Au moins 351 personnes ont été tuées et plus de 500 sont portées disparues dans le nord-est du pays. Une alerte au tsunami a été émise dans tout le Pacifique.

AFP - Le séisme et le tsunami qui ont frappé le Nord-Est du Japon vendredi ont fait au moins 351 morts et 547 disparus, selon les données fournies par la police, un nouveau bilan provisoire établi plus de onze heures après le puissant tremblement de terre.
              
"Le nombre de personnes tuées est considérable", a déclaré à la presse le porte-parole du gouvernement.
              
Environ 800 blessés ont par ailleurs déjà été recensés par la police.
              
Outre 151 personnes, dont le décès a été confirmé dans différentes régions du Nord et de l'Est, 200 à 300 corps ont été découverts sur une plage de Sendai, dans la préfecture de Miyagi (nord-est.
              


La police, citée par les médias, suppose qu'il s'agit de cadavres d'habitants qui ont été submergés par la vague de 10 mètres qui a déferlé dans cette zone où quelque 1.200 foyers sont susceptibles d'avoir été touchés.
              
Il s'agit d'un nouvel état des lieux provisoire établi à 2H00 locales (17H00 GMT), les données étant toujours difficiles à rassembler compte tenu du nombre de régions sinistrées, a souligné la police.
              
"Les dégâts sont si énormes qu'il nous faudra du temps pour regrouper les éléments épars", a indiqué un responsable.
              
Selon l'agence de presse Kyodo, la catastrophe se soldera probablement par plus d'un millier de morts.
              
Un raz de marée dévastateur a succédé au séisme le plus violent jamais enregistré au Japon, d'une magnitude de 8,9, selon l'Institut de géophysique américain (USGS).
              
Il s'est produit à 24,4 km de profondeur à 14h46 (05h46 GMT) à une centaine de kilomètres au large de la préfecture de Miyagi.

De nombreuses demeures ont été ruinées.
              
Un barrage a cédé dans la préfecture de Fukushima, et des maisons ont été emportées par les eaux, selon les médias.
              
Deux trains de passagers, avec un nombre inconnu de personnes à bord, étaient aussi portés disparus.
              
Un bateau d'une entreprise de construction navale du port d'Ishinomaki, avec une centaine de personnes à bord, a été emporté par le tsunami dans la préfecture de Miyagi.
 


 

Première publication : 11/03/2011

  • SÉISME

    Après le tsunami au Japon, les côtes du Pacifique sont en état d'alerte

    En savoir plus

  • JAPON

    Le séisme provoque un incendie dans une centrale nucléaire

    En savoir plus

  • JAPON

    Le séisme le plus violent depuis 140 ans dans la région

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)