Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Grèce, la victoire de Syriza doit-elle inquiéter les Européens ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Union Africaine, est-ce vraiment une union ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande, le "Hitler" d'Al Watan Al An

En savoir plus

REPORTERS

Syrie : Kobané, la reconquête

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Lutte contre Boko Haram : des bombardements tchadiens au Nigeria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestations anti-MINUSMA : l'ONU ouvre une enquête

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le Who's who du procès Bettencourt

En savoir plus

TECH 24

Des technologies pour aider les malvoyants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Guillaume de Tonquédec, acteur chouchou des français

En savoir plus

Asie - pacifique

Le séisme provoque un incendie dans une centrale nucléaire

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/03/2011

Un incendie s'est déclenché dans la centrale nucléaire d'Onagawa, dans le nord-est du Japon, à la suite du violent séisme qui a touché l'archipel. Aucune fuite radioactive n'a toutefois été détectée, selon les autorités.

 AFP - Un départ de feu a été signalé dans un bâtiment abritant une turbine dans la centrale nucléaire d'Onagawa située dans la préfecture de Miyagi, à la suite du séisme majeur qui a frappé vendredi cette région du nord-est de Japon, a indiqué l'agence de presse Kyodo.

Toutefois, aucune fuite radioactive ni dans cette installation, ni dans les autres sites nucléaires des préfectures touchées, n'a été détectée dans les heures ayant suivi les plus fortes secousses, ont affirmé les autorités.

Un total de 11 réacteurs se sont automatiquement arrêtés, a assuré le ministère de l'Industrie.

La secousse la plus destructrice, de magnitude 8,9 selon l'Institut de géophysique américain (USGS), s'est produite à 14H46 (05H46 GMT) à 24,4 km de profondeur et à une centaine de kilomètres au large de la préfecture de Miyagi.

Ressentie très fortement à Tokyo (qui se situe à moins de 400 kilomètres de l'épicentre), elle était toujours suivie de nombreuses importantes répliques trois heures plus tard.

La compagnie Tohoku Electric Power, qui exploite la centrale d'Onagawa et aussi celle de Fukushima (nord de Tokyo), n'a pas non plus décelé de problèmes sur d'autres sites.

Sa centrale la plus importante, celle de Kashiwazaki-Kariwa, dans la préfecture centrale de Niigata, plus éloignée de l'épicentre, restait quant à elle opérationnelle.

Hokkaido Electric Power n'a pas non plus révélé de problèmes.

Première publication : 11/03/2011

  • JAPON

    Le nord-est du Japon touché par un tsunami après le séisme

    En savoir plus

  • JAPON

    Tokyo dépêche des vaisseaux d'autodéfense dans le nord-est

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)