Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Assistants parlementaires au FN : Marine Le Pen snobe la police

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Des milliers de déplacés, fuyant Boko Haram, menacés par la famine

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Lutte contre le groupe État islamique : où en sont les offensives contre les djihadistes ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

France – Présidentielle 2017 : alliances, retraits et tentatives d’union de la semaine

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Virginie Lemoine

En savoir plus

#ActuElles

L'humour a-t-il un sexe ?

En savoir plus

TECH 24

"Bring back our Internet" : le hashtag de ralliement des Camerounais

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Grèce : une crise sans fin ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

France insoumise : le coût du programme de Jean-Luc Mélenchon

En savoir plus

Afrique

Tripoli suspend ses relations diplomatiques avec Paris

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/03/2011

Le régime de Tripoli a suspendu ses relations diplomatiques avec Paris. Jeudi, la France a officiellement reconnu l'opposition organisée au sein du Conseil national de transition (CNT) comme seul "représentant légitime du peuple libyen".

AFP - La Libye a décidé vendredi de "suspendre" ses relations diplomatiques avec la France, a annoncé le vice-ministre libyen des Affaires étrangères, Khaled Kaaim, au cours d'une conférence de presse à Tripoli.
              
"Nous avons décidé aujourd'hui (vendredi) de suspendre nos relations diplomatiques avec la France. Nous allons charger ultérieurement un pays de représenter nos intérêts en France", a déclaré M. Kaaim.
              
"Le but de la France est uniquement de diviser la Libye", a-t-il encore indiqué.
              
Cette décision intervient après celle de Paris jeudi de reconnaître les opposants libyens du Conseil national de transition (CNT) comme "le représentant légitime du peuple libyen".
              
"Ce conseil ne représente que lui-même. Il n'a pas été élu. Ne représente pas les régions de la Libye, même à l'Est" le bastion de l'opposition, a encore martelé vendredi le vice-ministre.

 

Première publication : 11/03/2011

  • LIBYE

    L'UE reconnaît la légitimité de l'opposition au régime de Kadhafi

    En savoir plus

  • LIBYE

    Paris et Londres appellent l'UE à reconnaître le Conseil national de transition

    En savoir plus

  • LIVEBLOGGING

    Retrouvez les événements de vendredi en Libye et dans le monde arabe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)