Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Inquiétudes sur le projet de loi antiterroriste

En savoir plus

POLITIQUE

Gouvernement Philippe II : derrière la technique, la politique

En savoir plus

FOCUS

Soudan du Sud : la guerre civile vue de l'intérieur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Puy du Fou, 40 ans de voyage dans le temps

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Chapeau bas, Queen Élisabeth !"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Bayrou out : pas de quartiers"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Gloire et décadence de Travis Kalanick, patron d'Uber

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Démission forcée du PDG d'Uber : quelles conséquences pour le groupe ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Fête de la musique : coupé-décalé en plein Paris

En savoir plus

Asie - pacifique

Dans la seule ville de Minamisanriku, le bilan atteindrait les 10 000 victimes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/03/2011

La police de la préfecture de Miyagi, la plus proche de l'épicentre du séisme qui a dévasté le Japon vendredi, n'a "aucun doute" sur un bilan dépassant les 10 000 morts dans la ville portuaire, qui comptait 17 000 habitants avant la catastrophe.

AFP - Plus de dix mille personnes pourraient avoir été tuées lors du séisme et du tsunami qui a dévasté la préfecture de Miyagi, la plus proche de l'épicentre, a annoncé dimanche le chef de la police locale, cité par la télévision publique NHK.

Naoto Takeuchi a expliqué qu'il n'y avait "aucun doute" sur le fait que le nombre de morts allait dépasser les 10.000.

Samedi, NHK avait rapporté que 10.000 des 17.000 habitants de la ville portuaire de Minamisanriku étaient portés manquants dans cette préfecture.

Première publication : 13/03/2011

  • LIVEVLOGGING

    Après le séisme, les craintes d'un accident nucléaire majeur grandissent

    En savoir plus

  • SÉISME

    Le tsunami japonais balaie le bassin Pacifique sans faire de victimes

    En savoir plus

  • LIVEBLOGGING

    Scènes de désolation au Japon après le tremblement de terre et le tsunami

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)