Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Si j'abandonne, tout s'effondre"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gouvernement Valls II : remaniement ou reniement ?

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Macron, l'anti-Montebourg à Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

SUR LE NET

« L’Ice Bucket Challenge » détourné par un acteur américain

En savoir plus

SUR LE NET

Le convoi russe en Ukraine : pourquoi et pour qui ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Cuba sans le soleil"

En savoir plus

MODE

Grand prix du livre de mode 2014

En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Emmanuel Macron, un ex-banquier touche-à-tout à Bercy

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Porto élimine Lille, reversé en Ligue Europa

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza après sept semaines de guerre entre Israël et le Hamas

    En savoir plus

  • Transferts : Samuel Eto’o signe à Everton

    En savoir plus

  • Rencontre Poutine - Porochenko : "Le sort du monde se joue à Minsk"

    En savoir plus

  • Pictet, une importante banque suisse, publie ses premiers résultats depuis 209 ans

    En savoir plus

  • Aaron Sofer, un étudiant juif américain, porté disparu en Israël

    En savoir plus

  • Liga : Munir El Haddadi, la nouvelle perle du Barça

    En savoir plus

  • Mineurs, lieux publics... l'OMS prend position contre la e-cigarette

    En savoir plus

  • Libye : les Occidentaux dénoncent les "ingérences extérieures"

    En savoir plus

Economie

Tokyo estime que le séisme aura un impact économique "considérable"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/03/2011

La Banque du Japon a dû verser 480 millions d'euros à 13 banques japonaises, alors que de nombreuses infrastructures sont ravagées par le séisme et le tsunami. Le gouvernement évoque un impact "considérable" sur l'économie nippone.

AFP - Le séisme dans le nord-est du Japon devrait avoir un impact "considérable" sur l'économie du pays, a prévenu dimanche le porte-parole du gouvernement nippon, Yukio Edano.

"Le tremblement de terre devrait avoir un impact considérable sur les activités économiques d'un grand nombre de secteur", a-t-il averti lors d'une conférence de presse.

Le tremblement de terre de magnitude 8,9 et le tsunami qui l'a suivi ont dévasté la côte Pacifique du Tohoku (nord-est), comptant au total pour 8% du Produit intérieur brut (PIB) de la troisième économie du monde.

Nombre d'activités côtières ont été anéanties et les infrastructures ravagées par une vague de dix mètres de haut dans la métropole de Sendai.

Pour soutenir l'économie locale, la Banque du Japon a versé dimanche 55 milliards de yen (480 millions d'euros) à treize banques implantées dans la région.

La région du Kanto, plus au sud, qui comprend la mégapole de Tokyo et représente 40% du PIB, a été touchée aussi, de façon parfois spectaculaire comme à Iichihara (est de Tokyo), où une raffinerie de pétrole de la compagnie Cosmo Oil a partiellement brûlé.

La plupart des infrastructures et bâtiments ont toutefois tenu le choc dans cette zone urbaine stratégique.

"Le calme des Japonais est impressionnant"
La filière nucléaire nippone, qui assure entre 25% et 30% de la production électrique nationale, connaît quant à elle la plus grave crise de son histoire depuis qu'une explosion s'est produite samedi dans l'enceinte du réacteur N°1 d'une centrale de la préfecture de Fukushima (nord-est), déréglée par la violence du séisme.

Une explosion menace aussi au réacteur N°3 de cette centrale, a prévenu dimanche M. Edano lors d'un point presse séparé.

Au total, onze des cinquante réacteurs nucléaires du Japon, situés dans les zones les plus touchées, ont été arrêtés et le ministre de l'Industrie a appelé les entreprises à réduire leur consommation "au strict minimum", afin d'économiser les ressources.

Il a ajouté que les autorités allaient procéder à des coupures d'électricité ciblées et par rotation, afin d'éviter un black-out.

Nombre de firmes nippones ont par ailleurs cessé leur activité.

Les principaux constructeurs d'automobiles -Toyota, Nissan, Honda, Mitsubishi Motors et Suzuki- ont ainsi annoncé la suspension de l'ensemble de leur production au Japon pour lundi.

Cet arrêt des chaînes de production concerne non seulement les usines situées dans les zones touchées par le séisme mais aussi les autres sites du Japon.

Ces entreprises fonctionnent en effet en flux tendu et une rupture d'approvisionnement de la part d'un fournisseur peut empêcher une usine de montage de fonctionner.

Première publication : 13/03/2011

  • LIVEBLOGGING

    Deux jours après le séisme, le Japon craint un nouvel accident nucléaire

    En savoir plus

  • JAPON

    Dans la seule ville de Minamisanriku, le bilan atteindrait les 10 000 victimes

    En savoir plus

  • JAPON

    Le séisme le plus violent depuis 140 ans dans la région

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)