Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

DÉBAT

Droit d'asile en France : les enjeux de la réforme

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné!"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

FRANCE

Paris va contrôler la sûreté de toutes les centrales nucléaires françaises

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/03/2011

Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Écologie, a annoncé que la France allait contrôler la sûreté de toutes les centrales nucléaire sur son sol. Objectif : assurer la transparence alors qu'un risque de catastrophe plane sur le Japon.

AFP - La France va contrôler la sûreté de "toutes (ses) centrales" nucléaires pour que "chacune puisse tirer les enseignements" de l'accident de la centrale japonaise de Fukushima, a déclaré mardi la ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet.

"L'accident, peut-être la catastrophe, de Fukushima, sera l'occasion d'un retour d'expérience (...). Nous reverrons toutes les centrales, une à une, pour que chacune puisse tirer les enseignements de Fukushima", a dit la ministre lors de la séance des questions à l'Assemblée nationale.

Elle a affirmé que "toute crise, tout accident" était "l'occasion de revoir la sûreté de nos centrales", rappelant que tout le parc des centrales de l'Hexagone avait ainsi été contrôlé après la tempête de Noël 1999 pour s'assurer qu'il puisse faire face à un risque d'inondation.

La sûreté est présente "dès la conception", les centrales étant "dimensionnées pour résister à certains types de risques auxquels elles peuvent être exposées en fonction de l'histoire des régions", a souligné Nathalie Kosciusko-Morizet.

Elle a rappelé que "la transparence est organisée par la loi de 2006 autour d'une autorité de sûreté nucléaire", qui peut aller jusqu'à fermer un site si nécessaire. "Le moindre accident, le moindre incident dans ce contexte, en France, doit être signalé", a ajouté la ministre.

Le Premier ministre François Fillon avait auparavant assuré que la France n'éluderait "aucune des questions posées par (la) catastrophe" japonaise, qui suscite un débat en France sur la dangerosité de l'énergie nucléaire.

 

Première publication : 15/03/2011

  • JAPON

    Le niveau de radioactivité sur le site de Fukushima inquiète les autorités

    En savoir plus

  • JAPON

    Le pays vit toujours dans l'angoisse d'une catastrophe nucléaire

    En savoir plus

  • JAPON

    Le recours à l'énergie nucléaire remis en cause par l'accident de Fukushima

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)