Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

Economie

Le Portugal juge "prématurée" la sanction de l'agence Moody's

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/03/2011

L'agence Moody's a décidé mardi d'abaisser de deux crans la note du Portugal. Le gouvernement socialiste du pays a qualifié cette sanction de "prématurée", alors que le Portugal espère lever aujourd'hui 1 milliard d'euros en bons du Trésor.

AFP - La décision de l'agence de notation Moody's d'abaisser la note de la dette du Portugal de deux crans est "prématurée", a estimé mercredi le ministre portugais des Finances Fernando Teixeira dos Santos, tout en soulignant qu'elle était "attendue".

"Compte tenu des développements en Europe, les mesures de consolidation du gouvernement et le sommet européen prévu les 24 et 25 mars, la décision me semble prématurée", a déclaré M. Teixeira dos Santos aux journalistes.

"Comme Moody's avait déjà revu la notation d'autres pays, cette décision était attendue", a-t-il toutefois estimé.

Moody's a annoncé mardi avoir abaissé la note de la dette du Portugal à "A3", assortie d'une perspective négative, invoquant une conjoncture économique incertaine face au programme de rigueur ambitieux du gouvernement.

Cette annonce intervient alors que le Portugal a prévu de lever mercredi 750 millions à 1 milliard d'euros en bons du Trésor à 12 mois.

Pour justifier cette nouvelle dégradation, l'agence a invoqué des "perspectives de croissance et de gains de productivité modérés à court ou moyen terme avant que les réformes structurelles, en particulier sur le marché du travail et dans le système judiciaire, ne commencent à porter leurs fruits".

Elle voit aussi des "risques dans la mise en oeuvre des objectifs ambitieux d'assainissement budgétaire du gouvernement".

Sous forte pression des marchés financiers et de ses partenaires européens, le gouvernement socialiste minoritaire a annoncé vendredi un nouveau renforcement de ses mesures d'austérité, salué par les institutions européennes mais rejeté par les partis d'opposition.

Première publication : 16/03/2011

  • ÉCONOMIE

    Le Portugal adopte un plan d'austérité pour déjouer le scénario irlandais

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Les déficits de l'Irlande, de la Grèce et du Portugal au menu d'une réunion à Bruxelles

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)