Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Départementales : la normalisation du FN

En savoir plus

TECH 24

L'Université de la Singularité met le cap sur l'Europe

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crash de l'A320 de Germanwings : le copilote était en arrêt maladie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive militaire au Yémen

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Bruxelles étudie les réformes proposées par Athènes

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le copilote de la Germanwings était-il dépressif ?

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Chômage, au-delà de la courbe

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : la fête nationale endeuillée par l'attentat du Bardo

En savoir plus

Economie

Le Portugal juge "prématurée" la sanction de l'agence Moody's

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/03/2011

L'agence Moody's a décidé mardi d'abaisser de deux crans la note du Portugal. Le gouvernement socialiste du pays a qualifié cette sanction de "prématurée", alors que le Portugal espère lever aujourd'hui 1 milliard d'euros en bons du Trésor.

AFP - La décision de l'agence de notation Moody's d'abaisser la note de la dette du Portugal de deux crans est "prématurée", a estimé mercredi le ministre portugais des Finances Fernando Teixeira dos Santos, tout en soulignant qu'elle était "attendue".

"Compte tenu des développements en Europe, les mesures de consolidation du gouvernement et le sommet européen prévu les 24 et 25 mars, la décision me semble prématurée", a déclaré M. Teixeira dos Santos aux journalistes.

"Comme Moody's avait déjà revu la notation d'autres pays, cette décision était attendue", a-t-il toutefois estimé.

Moody's a annoncé mardi avoir abaissé la note de la dette du Portugal à "A3", assortie d'une perspective négative, invoquant une conjoncture économique incertaine face au programme de rigueur ambitieux du gouvernement.

Cette annonce intervient alors que le Portugal a prévu de lever mercredi 750 millions à 1 milliard d'euros en bons du Trésor à 12 mois.

Pour justifier cette nouvelle dégradation, l'agence a invoqué des "perspectives de croissance et de gains de productivité modérés à court ou moyen terme avant que les réformes structurelles, en particulier sur le marché du travail et dans le système judiciaire, ne commencent à porter leurs fruits".

Elle voit aussi des "risques dans la mise en oeuvre des objectifs ambitieux d'assainissement budgétaire du gouvernement".

Sous forte pression des marchés financiers et de ses partenaires européens, le gouvernement socialiste minoritaire a annoncé vendredi un nouveau renforcement de ses mesures d'austérité, salué par les institutions européennes mais rejeté par les partis d'opposition.

Première publication : 16/03/2011

  • ÉCONOMIE

    Le Portugal adopte un plan d'austérité pour déjouer le scénario irlandais

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Les déficits de l'Irlande, de la Grèce et du Portugal au menu d'une réunion à Bruxelles

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)