Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Ville morte en RDC" : une mobilisation inégale dans le pays

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Syrie: la Turquie sur tous les fronts

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : au Niger, les enfants de plus en plus touchés par la malnutrition

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Tonino Benacquista, roi du romanesque

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Montebourg, Sarkozy : leurs propositions pour redresser l'économie française

En savoir plus

LE DÉBAT

Destruction des mausolées de Tombouctou : un procès historique devant la CPI

En savoir plus

LE DÉBAT

Destruction des mausolées de Tombouctou : un procès historique devant la CPI (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'État français a-t-il volontairement omis des détails dans un rapport sur Renault ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Renzi, Merkel et Hollande sont sur un bateau"

En savoir plus

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 23/03/2011

Bahreïn, des revendications politiques aux tensions confessionnelles

Un mouvement de révolte secoue le plus petit royaume du monde arabe. La majorité chiite, qui s'estime victime de discrimination, est entrée en rébellion contre la dynastie sunnite des Al Khalifa, qui dirige le Bahreïn depuis deux siècles. La situation est complexe, car le royaume est au centre d’intérêts géostratégiques.

Il s’appelait Redha Mohammed Hassan, il était pêcheur, il avait 32 ans. Le 18 février dernier, il est allé manifester dans la capitale du Bahreïn, Manama, parce qu’il était chiite, et parce que dans ce minuscule royaume du Golfe persique, les chiites sont laissés pour compte. Il était en tête du cortège, il n’était pas armé. Sans sommation la police a tiré sur la foule, Redha a été touché en pleine tête. Il est mort trois jours plus tard.

Depuis le 14 février dernier, des opposants chiites comme Redha Mohammed Hassan tombent les uns après les autres sous les balles du pouvoir bahreïni, des anonymes qui voulaient donner de la voix car ils faisaient partie d’une majorité silencieuse, bâillonnée. Au Bahreïn, 70% de la population est chiite, mais c’est une dynastie sunnite qui dirige le pays depuis 200 ans. Sous un vernis démocratique, l’autoritarisme royal règne. La majorité chiite est victime de discriminations politiques, économiques, sociales.

Alors nourris par les révolutions tunisienne et égyptienne, les chiites du Bahreïn ont l’espoir de faire changer les choses. Ils réclament la démocratie, mais pour l’heure ils n’ont eu que la répression sanglante du régime.

La famille royale s’accroche au pouvoir, encouragée par le voisin et mentor saoudien : l’Arabie saoudite s’inquiète d’une contagion révolutionnaire sur son propre sol, et craint l’influence grandissante au Bahreïn de son rival chiite, l’Iran.

Riyad a envoyé des troupes au Bahreïn, d’autres manifestants sont morts ; mais chaque nouvelle victime de la répression renforce la détermination de l’opposition. Aujourd’hui, c’est pour tous les Redha Mohammad Hassan, ceux qu’on appelle désormais les "martyrs" de la révolution, que les chiites du Bahreïn se battent.

Il est trop tôt pour dire qui du pouvoir ou de la rue va l’emporter, mais ce n’est sans doute pas par la seule violence que cette révolution pourra être étouffée.

Par Cédric MOLLE-LAURENÇON

COMMENTAIRE(S)

Les archives

18/08/2016 Afghanistan

Afghanistan : à Kunduz, dans l’ombre des Taliban

Il y a près d’un an, les Taliban se sont brièvement emparés de Kunduz, ville stratégique du nord-est de l’Afghanistan. Ils en ont été chassés quinze jours après leur arrivée,...

En savoir plus

29/07/2016 JO de Rio 2016

Vidéo : les Jeux olympiques des réfugiés

À Rio, parmi les nombreux sportifs venus du monde entier pour les Jeux olympiques, dix d'entre eux ont un profil particulier. Ce sont des réfugiés qui ont fui la guerre, la...

En savoir plus

23/06/2016 Première Guerre mondiale

Grande Guerre : quand le nord de la France vivait à l'heure allemande

Pendant la Grande Guerre, 13 départements français ont subi l’occupation allemande. Quatre ans durant lesquels deux millions de Français ont vécu une cohabitation forcée avec les...

En savoir plus

08/07/2016 Tchad

Vidéo : Le récit de la progressive mise au ban du Tchadien Hissène Habré

Hissène Habré, président du Tchad entre 1982 et 1990, a été condamné en mai 2016 à la prison à perpétuité pour "crimes contre l'humanité, torture, crimes de guerre et viols"....

En savoir plus

03/06/2016 Cinéma africain

Nollywood, l'eldorado du cinéma au Nigeria

Le Nigeria peut se targuer de détenir la deuxième industrie cinématographique au monde. Son influence culturelle s'est largement étendue en dehors des frontières de l'Afrique....

En savoir plus