Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Le professeur Rollin se rebiffe"

En savoir plus

FOCUS

Danemark : comment lutter contre la radicalisation des jeunes ?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Réformer la France : la recette Sarkozy

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Des enfants en cage pour frapper les esprits en Syrie et immersion avec les "fouilleurs" de Côte d'Ivoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Poutine veut affirmer la voie russe, quitte à se confronter à l’Occident"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : Bamako espère que les groupes du Nord signeront l'accord de paix

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ebola : le pire est-il passé ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Netanyahou à Washington : une visite controversée

En savoir plus

SUR LE NET

La police de Los Angeles accusée d'avoir tué un sans-abri

En savoir plus

Sports

Avant de l'affronter, le Pays de Galles perçoit le XV de France comme "une bête blessée"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/03/2011

Pour son dernier match du tournoi des VI Nations, la France affronte le Pays de Galles à Saint-Denis. L'entraîneur des Gallois, Warren Gatland, se méfie du XV de France, "une bête blessée" par son revers historique à Rome (21-22).

AFP - L'entraîneur du pays de Galles, Warren Gatland, a mis en garde ses joueurs avant la dernière rencontre du Tournoi des six nations samedi de "finir le travail" contre le XV de France, "une bête blessée" par son revers historique à Rome (21-22).

Comment abordez-vous cette rencontre face à un XV de France plus revanchard que jamais ?

Warren Gatland : "Nous nous concentrons sur nous-mêmes et nous attachons à bien nous préparer. Les Français sont vraiment dangereux quand ils sont comme une bête blessée. Pour ceux qui joueront, ce sera une grande occasion. Avec l'annonce de la liste pour la Coupe du monde dans quelques mois, ils seront extrêmement motivés et prendront ce match comme une chance. Et les joueurs reconduits (après la défaite à Rome) seront vraiment déçus. On s'attend à affronter une équipe de France qui n'a rien à perdre."


Croyez-vous pouvoir gagner le Tournoi ?

W.G : "On arrive à la dernière journée à la deuxième place et on a encore notre chance. C'est plaisant mais ce n'est pas encore suffisant: il faut finir le travail et gagner en France. C'est le seul élément du week-end que nous pouvons contrôler et c'est vital de rester concentré sur ce qui sera pour nous un des plus grands défis de ce Tournoi. L'avantage, c'est que nous connaîtrons les résultats des deux matches précédents. Je pense que l'Irlande peut battre l'Angleterre à Dublin, c'est difficile de s'y imposer. C'est important de rester positif et la clé pour nous sera d'être beaucoup plus réaliste que jusqu'à présent."


Vous avez choisi George North pour remplacer Shane Williams...

W.G : "Nous pensons que George est un joueur de qualité pour l'avenir. Il apprend encore mais dans un an ou deux, il sera une grande star de ce jeu. Il a un talent immense, c'est un joueur très intelligent et il travaille dur. C'est son premier match à l'étranger, il est très excité et on a hâte de voir quel impact il aura sur le match."




 

Première publication : 18/03/2011

  • TOURNOI DES VI NATIONS

    Le XV de France se recompose après l'électrochoc romain

    En savoir plus

  • TOURNOI DES VI NATIONS

    Défaite historique du XV de France face aux Italiens

    En savoir plus

  • TOURNOI DES VI-NATIONS

    Le XV de France tombe à Twickenham

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)