Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Trump défie l'Europe"

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaire de la gauche : un deuxième débat plus animé, des candidats plus divisés ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaire de la gauche : un deuxième débat plus animé, des candidats plus divisés ?

En savoir plus

FOCUS

L'Italie, une base arrière du jihadisme en Europe ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Abd Al Malik : le "combattant de la culture" reprend les armes pour Camus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La CIA à Trump: 'le silence est d'or'"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Theresa May : vers un Brexit "dur" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le PS, vote utile ?"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"Les Russes ne sont pas nos ennemis", estime le futur président bulgare

En savoir plus

Afrique

La réélection de Boni Yayi validée par le Conseil constitutionnel

Vidéo par

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/03/2016

La réélection dès le 1er tour du président sortant Boni Yayi a été confirmée ce lundi matin par le Conseil constitutionnel béninois. Le principal opposant, Adrien Houngbédji, conteste les résultats et revendique la victoire.

AFP - Le Conseil constitutionnel béninois a validé tôt lundi la réélection le 13 mars du président Boni Yayi avec environ 53% des suffrages, annoncée vendredi par la commission électorale et contestée par son principal adversaire à la présidentielle, Adrien Houngbedji.

"Considérant que M. Boni Yayi ayant obtenu 1.579.550 voix a ainsi recueilli la majorité absolue des suffrages exprimés requise pour être proclamé élu, M. Boni Yayi est élu président de la République", indique la décision du Conseil constitutionnel rendue publique à Cotonou.

Vendredi, la commission électorale avait annoncé la victoire du président sortant au premier tour avec 53% des voix, contre 36% à M. Houngbedji, qui a dénoncé des fraudes et revendiqué la victoire.

Quatorze candidats étaient en lice à la présidentielle du 13 mars qui avait été reportée deux fois en raison d'une préparation chaotique du scrutin.

Initialement prévu le 27 février, le premier tour avait été retardé d'une première semaine pour permettre la compilation du fichier électronique, utilisé pour la première fois dans ce pays d'Afrique de l'Ouest de 9,2 millions d'habitants.

Puis il avait été à nouveau reporté le 4 mars à la demande de la Commission électorale mais aussi de l'ONU et de l'Union africaine.

Malgré ces problèmes d'organisation qui ont persisté le jour du scrutin avec des retards dans l'ouverture de bureaux de vote, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon avait salué "le déroulement dans le calme et de façon ordonnée" du premier tour et l'Union africaine avait qualifié l'élection de "libre et transparente".

 

Première publication : 21/03/2011

  • BÉNIN

    L'opposition conteste la réélection du président Boni Yayi

    En savoir plus

  • BÉNIN

    Après plusieurs reports du scrutin, les Béninois élisent leur président non sans difficulté

    En savoir plus

  • BÉNIN

    Le gouvernement approuve le report de l'élection présidentielle au 13 mars

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)