Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

SUR LE NET

Un selfie pris à Auschwitz scandalise la Toile

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 2)

En savoir plus

  • Reprise des bombardements à Gaza, l'espoir d'une trêve s'éloigne

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

Culture

La salle de l'Élysée-Montmartre ravagée par les flammes

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/03/2011

Un incendie d'origine accidentelle a ravagé une grande partie de la salle de concert de l'Élysée-Montmartre à Paris, classée monument historique. Créée en 1807, c'est dans ce lieu mythique qu'est né le french cancan.

AFP - L'Elysée-Montmartre, l'une des salles de spectacles mythiques de Paris au pied de la Butte Montmartre, a été en grande partie ravagée mardi par un spectaculaire incendie dû a priori à un court-circuit et qui n'a fait aucun blessé.

Le sinistre, qui s'est déclaré peu avant 08H00, a été maîtrisé vers 11H30.

Une femme de ménage, en allumant la lumière, "a vu des étincelles", a relaté sur place le commissaire du XVIIIème arrondissement Mathieu Clouzeau. Le feu s'est ensuite propagé dans l'ensemble du bâtiment sis 72 boulevard de Rochechouart, entre les métros Pigalle et Anvers.

Si la façade de cette institution de la scène musicale parisienne semblait a priori intacte, les dégâts à l'intérieur sont "très importants", a dit le porte-parole de la brigade des pompiers de Paris, Samuel Bernès.

"La salle principale est +en vrac+ même si elle n'a pas été vraiment touchée par les flammes, mais le premier étage s'est partiellement effondré. Il y a également eu plusieurs foyers secondaires", a déclaré M. Bernès.

Près de 80 pompiers sont rapidement intervenus et ont réussi à circonscrire le sinistre en un peu plus de trois heures.

Plusieurs personnes de quartier avaient été évacuées par mesure de sécurité, mais "aucun blessé n'est à déplorer", a assuré Mathieu Clouzeau, la salle étant vide au moment de l'incendie.

L'enquête a été confiée au 2e district de police judiciaire (DPJ).

"Nous partons sur l'hypothèse d'un incendie accidentel, une suspicion de court-circuit, même s'il faudra attendre les résultats de l'enquête", a expliqué le commissaire Clouzeau.

Le substitut du procureur de la République à Paris s'est rendu sur les lieux, en compagnie du propriétaire de l'Elysée-Montmartre, qui devait prochainement être rénové. Selon les pompiers, plusieurs mois de travaux seront nécessaires avant que la salle ne puisse rouvrir.

"Espérons que l'Elysée-Montmartre renaisse rapidement de ses cendres", a déclaré sur place le maire (PS) du XVIIIème arrondissement Daniel Vaillant.

L'adjoint au maire de Paris, Christophe Girard, a exprimé son "émotion".

"Ce lieu de culture est un lieu historique de Paris avec sa charpente métallique de Gustave Eiffel. C'est là qu'est né le french cancan et que Toulouse-Lautrec a souvent puisé son inspiration", a rappelé M. Girard dans un communiqué.

"C'est un lieu mythique. Ce sont 15 ans de soirée pour moi qui partent en fumée, cela fait beaucoup de peine", s'est lamenté David Fisher, qui devait organiser une soirée début avril dans l'établissement. "C'est vraiment triste car il y a peu de salles comme cela dans Paris, celle-là en plus était vraiment à part", a-t-il soupiré.

A l'instar de Jacques Higelin ou d'Alain Souchon, de nombreux artistes de renom se sont produits dans cette salle créée en 1807 et classée monument historique depuis 1998.

"L'Elysée", comme l'appellent ses fans, a également accueilli des concerts de heavy-métal, de rap et de reggae. Depuis 1995, la salle accueillait également tous les 15 jours l'une des grandes soirées parisiennes, le "bal de l'Elysée-Montmartre".

L'Elysée-Montmartre abrita aussi à partir de 1949 des combats de catch et de boxe.


 

Première publication : 22/03/2011

COMMENTAIRE(S)