Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Se battre pour les cendres pour étouffer la braise"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • L'Argentine de nouveau en défaut de paiement

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Résultats encore décevants pour Nintendo

    En savoir plus

Moyen-orient

Les forces de l'ordre ont ouvert le feu sur des manifestants à Deraa

Vidéo par Inès OLHAGARAY

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/03/2011

Les forces de l'ordre ont une nouvelle fois réprimé des manifestations dans la nuit de mardi à mercredi, faisant cinq morts et des dizaines de blessés, selon un militant des droits de l'Homme. Damas impute ces heurts à un "gang armé".

AFP - La Syrie a imputé à un "gang armé" les heurts à Deraa, dans le sud du pays, et fait état de quatre morts dans un affrontement entre les forces de l'ordre et ce "gang" tôt mercredi près d'une mosquée de la ville, a indiqué l'agence officielle Sana.

"Un gang armé a attaqué après minuit une équipe médicale dans une ambulance qui passait près de la mosquée al-Omari, tuant un médecin, un aide-soignant et le chauffeur", a affirmé Sana.

"Les forces de l'ordre qui étaient proches des lieux sont intervenues, elles ont pu toucher certains et arrêter d'autres" membres de la bande armée, a ajouté Sana, précisant qu'un membre des force armées avait aussi été tué.

Selon l'agence officielle, "ces bandes armées ont emmagasiné des armes et des munitions dans la mosquée al-Omari" et "utilisé comme bouclier humain des enfants qu'elles avaient kidnappés de leur famille".

"Les forces de l'ordre continueront de poursuivre les bandes armées qui terrifient les civils en assassinant, volant et incendiant des biens publics et privés à Deraa", a fait savoir Sana.

Un peu plus tôt, un militant des droits de l'Homme avait indiqué que cinq manifestants avaient été tués et des dizaines blessés mercredi près de la mosquée al-Omari à Deraa par des tirs des forces de l'ordre.

"Les forces de l'ordre ont tiré à balles réelles et lancé des gaz lacrymogènes sur les manifestants" qui observaient un sit-in autour de la mosquée, a affirmé ce militant sous couvert d'anonymat.

Mardi, plus d'un millier de manifestants scandant des slogans contre le régime s'étaient rassemblés autour de la mosquée al-Omari, point de ralliement des protestataires.

Un mouvement de contestation sans précédent a débuté le 15 mars en Syrie à la suite d'un appel via une page Facebook intitulée "la révolution syrienne contre Bachar al-Assad 2011", à des manifestations pour "une Syrie sans tyrannie, sans loi d'urgence (depuis 1963) ni tribunaux d'exception".

De petites manifestations appelant à des réformes politiques ont été dispersées depuis le 15 mars dans la capitale, puis le mouvement s'est étendu au sud du pays.

Deraa, à 100 km au sud de Damas, a été le théâtre de manifestations quotidiennes depuis vendredi. Outre les décès de mercredi, six manifestants y ont déjà été tués depuis vendredi dans la répression des manifestations.

 

Première publication : 23/03/2011

  • SYRIE

    La contestation prend de l'ampleur dans le sud du pays

    En savoir plus

  • SYRIE

    Manifestations historiques contre le régime de Bachar al-Assad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)