Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Sports

De retour chez les Bleus, Patrice Evra entend être "une solution" pour le collectif

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 23/03/2011

De retour en équipe de France après neuf mois d’absence, Patrice Evra a mis un point d'honneur, devant la presse, à décliner toute responsabilité dans la mutinerie de Knysna. L'ex-capitaine a surtout voulu réitérer son engagement chez les Bleus.

Responsable mais pas coupable ! Voilà en substance ce que Patrice Evra a voulu dire, mardi à Clairefontaine, aux médias et aux supporters de l’équipe de France, qui ont fait de l’ex-capitaine des Bleus l’un des boucs émissaires de la débâcle du dernier Mondial sud-africain.

Comme Franck Ribéry lundi, Patrcie Evra a souhaité prendre la parole dès le début de la conférence de presse pour couper l’herbe sous le pied des journalistes venus en masse assister à son mea culpa. À l’instar de son coéquipier, Evra n’a pas offert le flanc à la critique. "On a voulu faire de moi un meneur, c’est faux. C’est en tant que capitaine que j’ai été condamné," s’est-il défendu.

"Certaines personnes ont la mémoire courte"

L’ancien Monégasque a également envoyé une pique à l'adresse de la ministre des Sports Chantal Jouanno, qui avait réclamé des excuses avant tout retour d'Evra et de Ribéry en équipe de France. "Je trouve que certaines personnes ont la mémoire courte, a-t-il déclaré. J'ai été le premier à m'excuser et à demander aux joueurs de renoncer à leurs primes. Avant les vacances, beaucoup s'attendaient à ce que je remette de l'huile sur le feu, mais j'avais dit que l'heure était au pardon."

Le défenseur mancunien a aussi justifié son retour au poste de latéral gauche par ses résultats obtenus avec Manchester United, leader du championnat anglais et qualifié en quarts de finale de la Ligue des champions - et non par l’absence d’Eric Abidal, opéré du foie, comme le laissaient entendre plusieurs observateurs. "Les gens qui connaissent le vrai Evra savent que je n'ai rien lâché. Mais le plus difficile reste à venir," a-t-il reconnu. "On est là pour préparer ces deux matchs [contre le Luxembourg et la Croatie]. J'ai envie de tourner la page et d'être une solution, pas un problème."

Le Luxembourg et la Croatie, prochains adversaires des Bleus

Avant de jouer les Croates, le mardi 29 mars, en match amical au Stade de France, les Bleus retrouveront le Luxembourg vendredi soir (20h45), dans une rencontre comptant pour les qualifications à l’Euro-2012. A l’aller, les Bleus avaient difficilement battu (2-0) les Luxembourgeois, particulièrement repliés en défense. Preuve de sa tenacité, la sélection du Duché a récemment fait match nul face à la Biélorussie (0-0) prouvant qu’elle peut accrocher des équipes d'un certain calibre.

Leaders du groupe D et invaincus depuis six matchs, les hommes de Laurent Blanc ont quant à eux prouvé qu’ils étaient en ordre de marche. Reste à savoir si le groupe peut continuer sur sa lancée avec le retour de deux anciens joueurs qui chercheront, tôt ou tard, à retrouver leur statut de cadres. 

Première publication : 23/03/2011

  • FOOTBALL

    Le mea culpa de Franck Ribéry pour son retour en équipe de France

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Laurent Blanc rappelle Patrice Évra et Franck Ribéry en équipe de France

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Chantal Jouanno milite contre le retour de Ribéry et d'Évra chez les Bleus

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)