Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : les prestations sociales gelées jusqu'en octobre 2015

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après moi, le déluge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

  • En direct : le président sortant Bouteflika a voté en fauteuil roulant

    En savoir plus

  • Nigeria : confusion autour du sort des 129 lycéennes enlevées par des islamistes

    En savoir plus

  • Crise ukrainienne : Poutine s'adresse aux Russes, les diplomates réunis à Genève

    En savoir plus

  • En prison depuis un an, Karim Wade bientôt fixé sur son sort

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

Moyen-orient

Avigdor Lieberman cherche le soutien de Paris sur les opérations militaires à Gaza

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/03/2011

Le chef de la diplomatie israélienne est en visite à Paris dans un contexte d'autant plus difficile que les violences se multiplient à Gaza. Pour son homologue français, Alain Juppé, le statu quo n'est plus tenable au Proche-Orient.

AFP - Le chef de la diplomatie française, Alain Juppé, a déclaré qu'il allait faire valoir à son homologue israélien Avigdor Lieberman, en visite jeudi à Paris, que le statu quo n'était pas tenable au Proche-Orient et qu'Israël devait reprendre l'initiative.

"Nous sommes solidaires du peuple israélien dans son combat pour sa sécurité et son intégrité territoriale", a d'abord relevé le ministre, lors d'une rencontre avec des journalistes, en rappelant que la France avait réagi avec "la plus grande indignation" après l'attentat de la veille à Jérusalem.

"Mais je lui dirai aussi que le statu quo au Proche-Orient n'est pas tenable, compte tenu de ce qui se passe dans la région, en Egypte et ailleurs. Il faut faire évoluer les choses et mettre en oeuvre ce que le Quartet a proposé. Aujourd'hui, le moment est venu de reprendre l'initiative, y compris pour Israël", a-t-il ajouté.

Au sein de l'Union européenne, "nous sommes décidés à accentuer la pression pour qu'un processus de dialogue reprenne et que l'engagement qui a été pris qu'en 2011 un Etat palestinien voie le jour soit tenu", a précisé le ministre.

M. Juppé reçoit M. Lieberman quelques jours après avoir prudemment évoqué l'hypothèse d'une reconnaissance de l'Etat palestinien par l'Union européenne, en l'absence d'accord de paix.

De son côté, Avigdor Lieberman avait affirmé mercredi qu'il espérait obtenir lors de sa visite le soutien de la France pour les opérations militaires menées par Israël dans la bande de Gaza.

"Le ministre Lieberman va dire au ministre (son homologue Alain) Juppé qu'Israël attend de la France un soutien aux actions de l'armée israélienne menées contre les attaques de missiles de la bande de Gaza vers les localités en Israël", a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Les pourparlers de paix directs israélo-palestiniens ont brièvement repris le 2 septembre avant de s'interrompre presque aussitôt à la suite de l'expiration d'un gel israélien de dix mois de la colonisation en Cisjordanie.
 

Première publication : 24/03/2011

  • ISRAËL

    Un mort et une trentaine de blessés lors d'une explosion au cœur de Jérusalem

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Le djihad islamique revendique deux nouveaux tirs de roquettes sur Israël

    En savoir plus

  • CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN

    Nouvelle escalade de la violence dans la bande de Gaza

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)