Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Israël : des selfies dans les abris anti-bombes

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Une mini tournée africaine pour François Hollande

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

14 juillet : célébrations nationales et centenaire de la Grande Guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Crimes de guerre"

En savoir plus

MODE

La haute couture, de l’art au business

En savoir plus

  • Le défilé du 14-Juillet marqué par le centenaire de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • À Nice, les rassemblements pro-palestiniens interdits par la préfecture

    En savoir plus

  • Vidéo : le Costa Concordia flotte de nouveau

    En savoir plus

  • Chine : des enfants-ouvriers dans l'usine d'un fournisseur de Samsung

    En savoir plus

  • La banque Citigroup paiera sept milliards de dollars pour éviter un procès

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

FRANCE

Après l'échec des cantonales, l'UMP sous tensions

©

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/03/2011

Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a déclaré que "l'heure [était] à l'apaisement" après avoir été recadré par le Premier ministre. La veille, il avait accusé Fillon de "ne pas jouer collectif" dans le débat sur la laïcité.

AFP - Le Premier ministre François Fillon a recadré mardi le secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé qui l'a accusé la veille de "ne pas jouer collectif" dans le débat sur la laïcité, mais ce dernier a maintenu ses propos, lors d'une réunion à l'Elysée, a-t-on appris auprès d'un participant.
             
Avant le petit-déjeuner hebdomadaire de la majorité à l'Elysée, le président Nicolas Sarkozy a réuni François Fillon et Jean-François Copé, alors que les deux hommes ont affiché au grand jour leurs désaccords.
             

Jean-François Copé sur Canal +


Lundi soir sur Canal +, M. Copé a reproché à M. Fillon sa "posture" et de "ne pas jouer collectif" à propos du débat laïcité. Une attaque vive et relativement rare entre un chef de parti majoritaire et son Premier ministre, qui a entraîné une réplique tout aussi violente du second, par la voix d'un de ses proches.

Le député filloniste Etienne Pinte a ainsi demandé la démission du secrétaire général de l'UMP.

Etienne Pinte, député UMP


             
Devant les responsables de la majorité, M. Copé a maintenu sur le fond ses propos, en expliquant qu'il avait "exprimé ce qu'il pensait". Toutefois, il a "regretté que ses propos aient paru excessifs", a rapporté à l'AFP un participant.
             
Le chef du gouvernement a pris à son tour la parole pour vilipender le secrétaire général, estimant qu'il "n'était pas possible d'exposer ses différends avec le Premier ministre ainsi à la télévision". "Le parti doit soutenir l'action du gouvernement et le Premier ministre (...), on ne peut pas exposer ses différends comme ça", a-t-il insisté.

 

Première publication : 29/03/2011

  • FRANCE

    Au lendemain des cantonales, l'UMP tente de minimiser sa défaite

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le PS en tête et le FN piétine, à l'issue du second tour des cantonales

    En savoir plus

  • FRANCE

    Petit guide pratique des élections cantonales françaises

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)