Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

L'histoire du hip-hop racontée à l'IMA

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Quatre résistants au Panthéon : François Hollande en tête à tête avec l'Histoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Général Barrera : "le Mali n'est plus occupé par les terroristes"

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Marché transatlantique : avec les consommateurs, mais sans les citoyens ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fin de l'argent liquide au Danemark ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Revue de presse : "Dégagez Monsieur Blatter !"

En savoir plus

DÉBAT

Fifa : après le scandale de corruption, Blatter doit-il partir ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Fifa : après le scandale de corruption, Blatter doit-il partir ? (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : le président conteste sa destitution par les députés

En savoir plus

EUROPE

Clooney et Ronaldo à l'affiche du procès Rubygate ?

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/03/2011

L'acteur américain et le football portugais figurent dans la liste des témoins que la défense souhaiterait voir à la barre du procès Rubygate, dans lequel Silvio Berlusconi est accusé de recours à la prostitution de mineure.

AFP - La défense du chef du gouvernement italien a proposé, entre autres, l'acteur américain George Clooney comme témoin au procès Rubygate dans lequel Silvio Berlusconi est accusé de recours à la prostitution de mineure, a appris l'AFP auprès d'un avocat proche du dossier.

"Nous avons proposé comme témoins, entre autres, George Clooney mais aussi les ministres Franco Frattini (des Affaires étrangères, ndlr), Mara Carfagna (de l'Egalité des chances, ndlr) ou Maria Stella Gelmini (de l'Education, ndlr)", a déclaré à l'AFP cet avocat du cabinet Ghedini-Longo.

George Clooney et sa compagne l'actrice italienne Elisabetta Canalis figurent sur cette liste car la jeune Ruby a affirmé dans un interrogatoire les avoir vus à un dîner chez M. Berlusconi dans sa villa d'Arcore, près de Milan.

La star du Real Madrid Cristiano Ronaldo figure aussi sur la liste de la défense car Ruby a affirmé avoir été payée 4.000 euros par le footballeur rencontré en discothèque à Milan (nord) pour passer la nuit avec lui.

Le procès contre Silvio Berlusconi doit débuter le 6 avril devant le tribunal de Milan. Selon l'accusation, Karima El Mahroug, alias "Ruby la voleuse de coeurs", a eu "des relations sexuelles avec Silvio Berlusconi contre paiement en espèces ou autres" lors de 13 rencontres à Arcore, entre le 14 février et le 2 mai 2010.

En Italie, avoir des relations sexuelles avec une mineure est un délit qui peut être puni de six mois à trois ans de prison.

L'accusation a présenté une liste de témoins (au total 136) contenant les noms de 49 jeunes femmes qui auraient participé aux soirées dans les résidences de M. Berlusconi.

Aussi bien Ruby que Silvio Berlusconi ont démenti avoir eu des relations sexuelles. Ils ont nié aussi que les dîners chez le milliardaire aient dégénéré en parties de débauche, comme l'ont raconté des dizaines d'autres participantes, selon des écoutes téléphoniques publiées par la presse italienne.

Ruby a affirmé qu'il s'agissait de dîners "tout à fait sages", ce que George Clooney et Elisabetta Canalis seraient amenés à devoir confirmer si leurs témoignages étaient retenus. L'acteur américain possède une villa sur le lac de Côme non loin d'Arcore. Elisabetta Canalis s'est fait connaître lors d'apparitions dans des émissions de chaînes privées de M. Berlusconi.

Le fait pour la défense de proposer un témoin dans un procès ne signifie pas automatiquement que le tribunal l'acceptera, les juges pouvant estimer que le témoignage n'a pas d'importance dans une affaire donnée.

"Nous avons préparé une liste de 78 témoins qui comprend aussi des personnalités du spectacle en Italie", a indiqué l'avocat du cabinet défendant M. Berlusconi, comme par exemple la starlette argentine Belen Rodriguez.

Le Cavaliere est également accusé d'abus de pouvoir pour avoir fait libérer Ruby quand elle avait été interpellée à Milan pour un vol présumé en mai 2010.

Il a affirmé être intervenu en faveur de la jeune fille uniquement parce qu'il était convaincu qu'elle était la nièce d'Hosni Moubarak, alors qu'il dirigeait encore l'Egypte, et qu'il avait à coeur de préserver les relations bilatérales avec ce pays.

Première publication : 29/03/2011

  • ITALIE - RUBYGATE

    Silvio Berlusconi devant les juges le 6 avril

    En savoir plus

  • ITALIE

    Des centaines de milliers d'Italiennes disent "basta" à Berlusconi

    En savoir plus

  • ITALIE

    Une deuxième prostituée mineure participait aux "fêtes" de Silvio Berlusconi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)