Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Transition floue au Burkina Faso

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkina Faso: Compaoré victime de son entêtement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Drame de Sivens : retour sur l'affaire Rémi Fraisse

En savoir plus

TECH 24

La high tech peut-elle venir à bout du virus Ebola ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Les tests de résistance des banques sont-ils fiables ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'amendement "dividendes" qui fâche les PME

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des femmes se mettent aux "métiers d’hommes"

En savoir plus

REPORTERS

États-Unis – Mexique : la frontière de tous les dangers

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des Arts du couturier Elie Saab

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 30/03/2011

Afghanistan : exactions commises par des soldats américains

Les clichés d’exactions commises par des soldats américains en Afghanistan suscitent de vives réactions. La disparition en Libye d’Eman al-Obeidi provoque l’inquiétude des internautes. Et un site tente d’identifier les enfants survivants de l’Holocauste.

Afghanistan : exactions commises par des soldats américains

L’armée américaine est à nouveau sous le feu des critiques à la suite de la publication, la semaine dernière par l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, de photos choquantes d’exactions commises par ses soldats sur des civils en Afghanistan. Sur ces images diffusées en ligne, on peut notamment voir plusieurs militaires poser tour à tour aux côtés d'un cadavre, tenu par les cheveux tel un trophée. Des révélations d’autant plus embarrassantes pour le Pentagone qu’elles interviennent alors que Jérémy Murlock, un des 5 hommes accusés d’avoir participé à ces actes barbares, a été condamné mercredi à 24 ans de prison après avoir reconnu qu'il avait tué des Afghans par plaisir avec ses camarades.

Et les internautes n’ont pas tardé à réagir face à ces mises en scène macabres à l’image de Craig Murray, un ancien ambassadeur britannique reconverti dans l’humanitaire. Ainsi tout en exprimant son dégoût devant de tels actes, il affirme que ce type d’exactions est malheureusement monnaie courante en Afghanistan et que les photos publiées ne représentent au final que le sommet de l’iceberg.

Des images qui sont susceptibles d’avoir un impact négatif sur les relations déjà tendues entre les Etats-Unis et le gouvernement afghan estime de son côté l’Afghan Study Group. Cet organisme explique ainsi que les autorités locales pourraient accuser les Américains de ne pas vraiment protéger les civils et la population pourrait finir par se retourner contre l’US army.

Le magazine américain « Rolling Stones » a également publié sur son site une enquête complémentaire sur les exactions commises par ceux qui ont été baptisés la « Kill Team ». Un article accompagné de clichés supplémentaires mais aussi de deux vidéos « souvenirs » filmées par des GI’s en Afghanistan comme celle-ci on l’on voit des militaires tirer sur deux hommes à moto dans la province de Kandahar.

 

Mobilisation pour Eman al-Obeidi

Où est passée Eman al-Obeidi ? C’est la question qui agite la blogosphère depuis la diffusion samedi de ces images filmées à l’hôtel Rixos de Tripoli où logent de nombreux journalistes étrangers couvrant la situation dans le pays. Après avoir fait irruption dans le lobby, cette citoyenne libyenne originaire de Benghazi, le fief de l’opposition, affirme avoir été violée pendant deux jours par une quinzaine de miliciens pro-Khadafi. Un témoignage poignant interrompu par plusieurs hommes de main du régime qui finissent par emmener de force al-Obeidi dans une voiture. Cette scène, largement relayée sur les sites de partage, a suscité l’émoi sur la toile où la mobilisation pour savoir ce qu’est devenue la jeune femme ne cesse de prendre de l’ampleur.

Désormais incontournable, c’est essentiellement via Twitter que le mouvement s’organise. Les mots clés « Free Eman » ou « Where is Eman Al Obeidy » permettent d’obtenir les dernières informations et rumeurs concernant Eman. Certains utilisateurs expliquent ainsi qu’elle serait emprisonnée depuis samedi malgré les démentis du gouvernement et que les autorités auraient tenté de monnayer son silence tandis que d’autres dénoncent une campagne menée depuis plusieurs jours par les médias officiels libyens pour la décrédibiliser.

Sur Facebook aussi, la mobilisation est importante. Ils sont plus de 5000 membres à avoir rejoint ce groupe créé pour sommer les autorités de communiquer des informations sur al-Obeidi et de la libérer au plus vite.

Et quelques internautes ont semble-t-il décidé d’aller plus loin et mènent une véritable enquête sur la toile pour en savoir plus sur les membres des services de sécurité qui ont évacué de force la jeune femme de l’hôtel. Les internautes sont ainsi invités à identifier les 3 personnes présentes sur ces clichés qui circulent actuellement sur les réseaux sociaux. Des individus présentés comme des hommes de main de Khadafi susceptibles de fournir de nouvelles informations sur le sort d’al-Obeidi.


Un facteur en campagne

Suivre la tournée d’un facteur dans la campagne française. C’est ce que propose ce webdocumentaire qui amène l’internaute en tournée avec Gilles Loriot en Bourgogne, dans sa région natale. Chaque jour, ce postier parcourt environ 90 km pour acheminer le courrier aux habitants, une visite quotidienne qui contribue à créer un lien social avec les usagers isolés des milieux ruraux.


Les enfants de l’Holocauste

Que sont devenus ces centaines d’enfants déportés pendant la Seconde guerre mondiale ? Aux États-Unis, le musée mémorial de l’Holocauste sollicite l’aide des internautes pour identifier ces 1 100 jeunes survivants du nazisme. Le musée vient en effet de publier leurs photos sur Internet, des clichés pris dans les camps de réfugiés à travers l’Europe où ils ont été accueillis à la fin de la guerre. Objectif : savoir ce qu’ils sont devenus et éventuellement les remettre en contact avec leurs familles.


Vidéo du jour

Les consignes de sécurité en avion présentées par un professeur de gymnastique dans une ambiance disco… C’est la vidéo complètement décalée à laquelle auront droit les passagers d’une compagnie aérienne néo-zélandaise à partir du premier mai prochain. Une manière oriinale d’égayer ces messages d’instructions souvent ennuyeux.


 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

30/10/2014 Réseaux sociaux

Une vidéo dénonce le harcèlement de rue à New York

Au sommaire de cette édition : une vidéo dénonce le harcèlement de rue subi par les femmes à New York; des supermarchés américains provoquent la polémique à l’approche...

En savoir plus

29/10/2014 Réseaux sociaux

Hongrie : les internautes défendent leurs droits

Au sommaire de cette édition : la Toile hongroise dénonce la mise en place d’une taxe Internet; les internautes canadiens apportent leur soutien à la communauté musulmane du...

En savoir plus

28/10/2014 Réseaux sociaux

La Toile réagit à la réélection de Dilma Rousseff

Au sommaire de cette édition : la Toile réagit à la réélection de Dilma Rousseff à la tête du Brésil; des chameaux maltraités en Chine indignent les internautes; et un homme se...

En savoir plus

25/10/2014 Réseaux sociaux

Le numérique africain à la croisée des chemins

L’Afrique nouvel eldorado du numérique. Un faible taux de pénétration, d’importants problèmes d’accès à l’électricité mais des projets innovants et des infrastructures en...

En savoir plus

27/10/2014 Réseaux sociaux

Les habitants d'Ottawa chérissent leur ville en ligne

Au sommaire de cette édition: les habitants d’Ottawa expriment leur fierté de vivre dans la capitale canadienne; les internautes espagnols dénoncent l’augmentation du coût des...

En savoir plus