Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie: à Tataouine, le sit-in continue après les affrontements de lundi

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Arnold Schwarzenegger, Mr Muscle sur la Croisette

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump - Emmanuel Macron : Poignée de main réussie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Robert Pattison surprend dans "Good time" des frères Safdie

En savoir plus

FOCUS

Irak : Kirkouk, laboratoire du vivre ensemble

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Donald Trump : "ceci n'est pas un président"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Moralisation de la vie politique, la boîte de Pandore"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie: Abdelmadjid Tebboune nommé Premier ministre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Mathieu Kassovitz, l'enfant terrible du cinéma français

En savoir plus

EUROPE

Berlusconi promet l'évacuation rapide des immigrés de Lampedusa

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/04/2011

En déplacement à Lampedusa, le président du Conseil italien a assuré que les quelque 20 000 immigrés arrivés sur l'île depuis le début des révoltes arabes à la mi-janvier seraient évacués dans un délai de "48 à 60 heures".

AFP - Le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi a promis jeudi d'évacuer dans un délai de "48 à 60 heures" tous les immigrés présents sur l'île de Lampedusa qu'il veut même proposer pour le prix Nobel de la Paix, a constaté un journaliste de l'AFP.

"Le gouvernement a préparé un plan pour évacuer, pour libérer l'île, dans un délai de deux jours à deux jours et demi. Nous avons organisé l'utilisation de six navires et nous préparons un septième pour un total de 10.000 places. D'ici 48 à 60 heures Lampedusa sera habitée uniquement par des Lampedusains", a-t-il lancé au cours d'un discours improvisé devant la municipalité de l'île.

"L'île est devenue le point-frontière entre les civilisations sans démocratie, sans liberté, sans bien-être et les civilisations occidentales, européennes qui jouissent de la démocratie, de la liberté et du bien-être", a poursuivi le chef du gouvernement.

"L'île a dû supporter des désagréments. C'est pour cette raison que le gouvernement présentera, lors du prochain Conseil des ministres, la candidature de Lampedusa au prix Nobel de la paix", a assuré Silvio Berlusconi.

Il a en outre promis qu'il y aurait désormais toujours un grand navire présent à Lampedusa pour permettre l'évacuation d'éventuels nouveaux immigrés si ces derniers arrivent en grand nombre.

Dans la foulée, il a indiqué que le gouvernement aiderait à nettoyer l'île avec le génie militaire, et participerait à la réalisation d'infrastructures pour faciliter la prochaine saison touristique.

Pour convaincre les Lampedusains du sérieux de ses promesses, le chef du gouvernement a affirmé "avoir cherché depuis hier soir, sur internet, une maison à Lampedusa".

"J'en ai trouvé une très belle (...) et ce matin je l'ai achetée", a conclu le milliardaire en souriant.

Depuis la chute du président Zine El Abidine Ben Ali à la mi-janvier et le début des insurrections en Afrique du Nord, environ 20.000 immigrés sont arrivés à Lampedusa contre 4.000 migrants sur toute l'année 2010.

Première publication : 30/03/2011

  • ITALIE - REPORTAGE

    Lampedusa, étape d’un long périple vers l’Europe

    En savoir plus

  • ITALIE - REPORTAGE

    À Lampedusa, les insulaires attendent le calme après la tempête médiatique

    En savoir plus

  • ITALIE - REPORTAGE

    Lampedusa, l'infranchissable "Porte de l'Europe"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)