Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

"La grève à Air France doit s'arrêter"

En savoir plus

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • L’étrange saison des Ukrainiens du Shakhtar Donetsk

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Zinedine Zidane se verrait bien un jour sélectionneur des Bleus

    En savoir plus

  • Un obus tiré de Gaza vers Israël, le premier depuis la trêve

    En savoir plus

  • Didier Guillaume : "Le Medef se comporte très mal"

    En savoir plus

Economie

Le Brésil pourrait soulager le Portugal de certaines dettes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/03/2011

La présidente brésilienne, Dilma Rousseff, a laissé entendre que son pays pourrait apporter une aide financière au Portugal afin qu'il puisse rembourser les dettes qui arrivent à échéance en juin prochain.

AFP - Le Brésil pourrait "racheter une partie de la dette souveraine portugaise" afin d'aider l'économie portugaise et le pays à se financer, a déclaré la présidente brésilienne Dilma Rousseff au quotidien portugais Diario Economico mercredi.

"Nous sommes en train d'étudier la meilleure manière de participer à la reprise de l'économie portugaise. Nos équipes ont un dialogue permanent et fluide sur cette question. L'une des possibilités, c'est l'achat d'une partie de la dette souveraine portugaise", a répondu la présidente du Brésil dans un entretien par écrit au quotidien économique.

"Nous étudions aussi d'autres alternatives, comme le rachat anticipé de titres brésilien actuellement entre les mains du gouvernement portugais", a-t-elle ajouté.

Mercredi déjà, Mme Rousseff avait déclaré que le Brésil était prêt à "aider le Portugal dans le cadre de notre législation", précisant que le rachat de dette étrangère était encadré par une législation stricte au Brésil.

La présidente du Brésil se trouve actuellement à Coimbra, dans le centre du Portugal, où elle doit assister mercredi matin à une cérémonie d'hommage à son prédécesseur Luiz Inacio Lula da Silva par l'université de Coimbra.

La responsable brésilienne a toutefois dû écourter sa visite en raison du décès du vice-président José Alencar, annulant les rencontres prévues mercredi après-midi avec son homologue Anibal Cavaco Silva et le Premier ministre portugais José Socrates.

Dans l'entretien au Diario economico, Mme Rousseff a également affirmé que beaucoup d'entreprises brésiliennes étaient "intéressées par le marché portugais" et qu'elle souhaitait une plus grande coopération entre les deux pays notamment dans "les secteurs de l'énergie, du tourisme, de l'aéronautique, des télécommunications et médias".

"Le Portugal est un pays très important pour le Brésil. C'est notre porte d'entrée en Europe", a-t-elle souligné.

Première publication : 30/03/2011

  • ZONE EURO

    Le Portugal a-t-il besoin de 75 milliards d'euros ?

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Les économies fragiles de l'Union européenne au menu des discussions à Bruxelles

    En savoir plus

  • PORTUGAL

    Le Parlement rejette le plan d'austérité, le Premier ministre démissionne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)