Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Economie

Le Brésil pourrait soulager le Portugal de certaines dettes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/03/2011

La présidente brésilienne, Dilma Rousseff, a laissé entendre que son pays pourrait apporter une aide financière au Portugal afin qu'il puisse rembourser les dettes qui arrivent à échéance en juin prochain.

AFP - Le Brésil pourrait "racheter une partie de la dette souveraine portugaise" afin d'aider l'économie portugaise et le pays à se financer, a déclaré la présidente brésilienne Dilma Rousseff au quotidien portugais Diario Economico mercredi.

"Nous sommes en train d'étudier la meilleure manière de participer à la reprise de l'économie portugaise. Nos équipes ont un dialogue permanent et fluide sur cette question. L'une des possibilités, c'est l'achat d'une partie de la dette souveraine portugaise", a répondu la présidente du Brésil dans un entretien par écrit au quotidien économique.

"Nous étudions aussi d'autres alternatives, comme le rachat anticipé de titres brésilien actuellement entre les mains du gouvernement portugais", a-t-elle ajouté.

Mercredi déjà, Mme Rousseff avait déclaré que le Brésil était prêt à "aider le Portugal dans le cadre de notre législation", précisant que le rachat de dette étrangère était encadré par une législation stricte au Brésil.

La présidente du Brésil se trouve actuellement à Coimbra, dans le centre du Portugal, où elle doit assister mercredi matin à une cérémonie d'hommage à son prédécesseur Luiz Inacio Lula da Silva par l'université de Coimbra.

La responsable brésilienne a toutefois dû écourter sa visite en raison du décès du vice-président José Alencar, annulant les rencontres prévues mercredi après-midi avec son homologue Anibal Cavaco Silva et le Premier ministre portugais José Socrates.

Dans l'entretien au Diario economico, Mme Rousseff a également affirmé que beaucoup d'entreprises brésiliennes étaient "intéressées par le marché portugais" et qu'elle souhaitait une plus grande coopération entre les deux pays notamment dans "les secteurs de l'énergie, du tourisme, de l'aéronautique, des télécommunications et médias".

"Le Portugal est un pays très important pour le Brésil. C'est notre porte d'entrée en Europe", a-t-elle souligné.

Première publication : 30/03/2011

  • ZONE EURO

    Le Portugal a-t-il besoin de 75 milliards d'euros ?

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Les économies fragiles de l'Union européenne au menu des discussions à Bruxelles

    En savoir plus

  • PORTUGAL

    Le Parlement rejette le plan d'austérité, le Premier ministre démissionne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)