Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

Economie

Le site de l’ambassade de Syrie en France est un nid à virus

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 31/03/2011

Google déconseille de visiter le site internet de l’ambassade de Syrie en France qui risque d’installer des virus sur les ordinateurs des internautes à leur insu.

C’est Google lui-même qui le dit. Le site officiel de l’ambassade syrienne à Paris "risque d’endommager votre ordinateur" indique le célèbre moteur de recherche lorsqu’on tente d'y accéder à partir d’un lien sur Google. Dommage collatéral des troubles en Syrie ?

À l’heure actuelle, il est impossible de se rendre sur le site de l’ambassade syrienne depuis Google. Mieux, Firefox, le navigateur de Mozilla, en bloque également l’accès car il s’agirait d’un "site malveillant". Les utilisateurs d’Internet Explorer (jusqu’à la version 8) en revanche peuvent toujours y surfer sans se douter des risques encourus.

Que se passe-t-il donc ? Sur sa page de diagnostic, Google explique que le site officiel de l’ambassade de Syrie en France est un véritable nid à virus depuis le 23 mars au moins. En tout, le géant de l’Internet a dénombré 65 scripts (lignes de code) malicieux et deux chevaux de Troie (des logiciels qui permettent de prendre le contrôle à distance d’un ordinateur). "C’est clairement un site dangereux, mais il y en a beaucoup comme ça, la seule différence est qu’il s’agit là du site officiel de la délégation d’un pays", explique à FRANCE 24 Greg Day, un expert britannique en sécurité informatique.

Seulement en France

Les internautes qui voudraient avoir des renseignements sur les dernières communications de l’ambassade ou obtenir une information pratique sur la Syrie, risquent de télécharger sans s’en rendre compte des virus sur leurs ordinateurs. Une mauvaise surprise qui semble réservée à ceux qui s’intéressent à la délégation syrienne en France. Les autres ambassades dans le monde ne sont, toujours d’après Google, pas affectées par le problème.

Impossible de savoir s’il s’agit d’un acte volontaire des autorités syriennes.  "Généralement, il s’agit d’une tierce personne qui attaque un site et y installe des virus, mais il n’est pas exclu que les responsables appartiennent au personnel de l’ambassade", souligne Laurent Heslault, responsable de la sécurité chez le fabriquant d’antivirus Symantec.

Difficile aussi de relier cette irruption de virus aux troubles qui agitent actuellement le pays. Le rapport de Google indique toutefois que le site de l’ambassade de Syrie en France a été utilisé pour infecter all4syria.info. Un portail qui se présente comme une agence de presse syrienne qui n’est pas inféodée au pouvoir mais n’adopte pas non plus un ton d’opposant déclaré.

Première publication : 31/03/2011

  • SYRIE

    Al-Assad fait un pas vers la levée de l'état d'urgence

    En savoir plus

  • SYRIE

    "Assad n'a rien annoncé de nouveau, le peuple redescendra dans la rue"

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Le soulèvement en Syrie sème le trouble dans les capitales voisines

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)