Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : 3 morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

Sports

La Fédération de Bosnie-Herzégovine au bord de l'implosion

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 31/03/2011

La Fifa et l’UEFA ont promis de suspendre la Fédération bosnienne de football et d’exclure l’équipe nationale des qualifications pour l’Euro-2012, si elle ne parvenait pas à trouver un accord sur son mode de gouvernance.

A l’instar de son gouvernement, la Fédération de Bosnie-Herzégovine de football est dirigée par une présidence tripartite composée sur des bases ethniques. Et comme son gouvernement, il semble que les membres croate, musulman et serbe n’arrivent pas à se mettre d’accord sur la désignation d’un seul président.

L’UEFA et la Fifa ont donné jusqu’au 1er avril pour mettre fin à cette situation, au risque d’être suspendue des instances de football et de voir l’équipe nationale éliminée de la course à l’Euro-2012.

Les Serbes et les Croates votent contre

Mardi à Sarajevo, une assemblée de la Fédération s'est réunie pour mettre un terme à cette gouvernance et se plier aux exigences des instances de football. Sur le 54 délégués présents, 28 d'entre eux, soit la majorité de l’assemblée, ont voté contre le nouveau projet de statut. Seuls 22 délégués ont voté pour, trois se sont abstenus et un délégué n'était pas présent.

A l’issue du vote, le membre musulman de la présidence collégiale de la Fédération, Sulejman Colakovic, a accusé les délégués serbes et croates d'avoir voté contre le nouveau statut. "Tout les membres de la Republika Srpska (RS, entité des Serbes de Bosnie) et les Croates ont voté contre", a-t-il déclaré à la presse du pays.

Joint au téléphone par France24.com, Oleg Lokmic, journaliste sportif au quotidien Dnevi Avaz, confirme cette information et regrette qu'une telle impasse politique ne survienne. "La situation est déjà très instable en Bosnie et le football est la seule institution où tous les Bosniens se retrouvent en une seule entité. Les gens seraient enragés à l’idée de voir leur équipe nationale éliminée des qualifications pour l’Euro-2012."

Une exclusion qui aurait des conséquences pour l'équipe de France

Le Groupe D actuellement

1. France : 12 points
2. Biélorussie : 8 pts
3. Albanie : 8 pts
4. Bosnie : 7 pts
5. Roumanie : 5 pts
6. Luxembourg : 1 pt

Le Groupe D en cas d'exclusion de la Bosnie

1. France : 15 points
2. Biélorussie : 14 pts
3. Albanie : 13 pts
4. Roumanie : 11 pts
5. Luxembourg : 7 pts
6. Bosnie : 0 pt

L’exclusion de la Bosnie pourrait avoir aussi des conséquences sur la physionomie de groupe E des éliminatoires de l’Euro, dans lequel évolue la France. Si c’était le cas, toutes les rencontres, à venir et déjà jouées face à la Bosnie, se transformeraient en une victoire de 3-0 pour ses adversaires.

Une situation qui en arrangerait certains, mais pas la France. Actuels leaders du groupe avec quatre points d’avance sur la Biélorussie, les Bleus n’auraient alors plus qu’un point d’avance sur les Biélorusses, qu'ils vont devoir affronter le 3 juin prochain.

Première publication : 31/03/2011

  • BOSNIE

    Un musulman modéré en passe d'être élu à la présidence collégiale

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    La France se rassure en dominant la Bosnie-Herzegovine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)