Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

FRANCE

François Hollande déclare sa candidature à la primaire socialiste pour la présidentielle

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/04/2011

L'ex-premier secrétaire du PS s'est officiellement déclaré candidat aux primaires socialistes pour la présidentielle de 2012, jeudi. Dans un discours prononcé à Tulle, son fief corrézien, il a affiché sa volonté de "mettre la France en avant".

AFP - François Hollande a déclaré à la presse jeudi matin à Tulle qu'il voulait, avec sa candidature aux primaires socialistes, dont l'officialisation est attendue jeudi après-midi, "ouvrir un nouveau temps pour la France".

 
"Je veux ouvrir un nouveau temps pour la France, et la gauche en a la responsabilité", a affirmé M. Hollande avant de pénétrer dans le conseil général de la Corrèze, à la tête duquel il a été réélu jeudi dans la matinée.
 
"J'ai considéré que j'étais prêt", a expliqué l'ancien premier secrétaire du PS (1997 à 2008).
 
"J'incarne une démarche qui doit être solide, qui doit être sûre, et qui en même temps doit être déterminée", a expliqué M. Hollande, affirmant aussi vouloir "rendre de la fierté aux socialistes, à la gauche et à la France".
 
Pour lui, la France "doit regarder avec plus de confiance vers l'avenir et ne pas être prise par des débats dont on voit bien qu'ils divisent beaucoup plus qu'il ne rassemblent".
 
"Nous ne sommes pas dans un pugilat mais dans un moment où il faut se situer à la hauteur de la responsabilité qui peut nous être confiée", a lancé le député PS de la Corrèze (1re circonscription), qui a déjà adopté un discours de candidat à la présidentielle.
 
"Je pense qu'il faut à un moment, quand il y a une crise au sommet de l'Etat, quand il y a des risques d'extrémisme ou de défiance, il faut qu'il y ait, à un moment, une incarnation d'une espérance", a-t-il ajouté.
 
Le député PS en a aussi profité pour critiquer "celui qui est à la tête de l'Etat". Nicolas Sarkozy "ne me parait pas avoir un comportement stable, cohérent, calme, qui tient un cap, qui se tient".
 
"Il faut être capable de représenter les Français et de leur donner une référence, presque un exemple, de ce qui doit être un comportement", a ajouté M. Hollande, à la tête de la Corrèze depuis 2008.

 

Click here to find out more!

 

Première publication : 01/04/2011

  • FRANCE

    Les socialistes fixent le calendrier des primaires : candidatures en juillet, votes en octobre

    En savoir plus

  • POLITIQUE FRANÇAISE

    Les hauts et les bas de DSK perturbent les sondeurs

    En savoir plus

  • POLITIQUE FRANÇAISE

    Ségolène Royal est candidate aux primaires du PS

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)