Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Manuel Valls, le Tony Blair français ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Simple appareil"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le gazoduc "Force de Sibérie" : l'appel de la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Comme le disait ma grand-mère"

En savoir plus

Nos grands reporters et nos correspondants aux quatre coins du globe vous proposent des reportages long format. Ils viennent ensuite les décrypter en plateau. Le samedi, à 20h40.

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 04/04/2011

Japon : Kesennuma, ville martyre

11 mars 2011. Ce jour-là, le destin de Kesennuma, une paisible ville au nord-est du Japon, bascule. Le séisme et le puissant tsunami ont tout dévasté. Face à la catastrophe, la survie s’organise. FRANCE 24 a suivi le travail des secouristes engagés dans une course contre la montre pour retrouver des survivants.

Le 11 mars 2011, en milieu d’après-midi, les premières informations parviennent des côtes du nord Japon : une catastrophe de grande ampleur vient de se produire.

A mesure que les heures filent, le bilan humain s’alourdit et le monde réalise que des millions de Japonais sont touchés par le cataclysme naturel. La dévastation s’étend sur une vaste zone baignée par l'Océan Pacifique et longue de 350 kilomètres.

Nous décidons de traverser les montagnes pour rejoindre les villes côtières plus au nord, dont on est sans nouvelles. Plus de trente-six heures de route. Tempête de neige. Pas d’information. Ni de moyens de communication. Comme les Japonais de la région, tout nous est rationné : la nourriture, l’eau et l’essence bien entendu, pour laquelle il faut faire des heures de queue.

Finalement, nous arrivons de nuit dans la ville de Kesennuma à la frontière des Préfectures d’Iwate et de Myagyi. Désolation. Horreur. Des quartiers entiers ont disparus. Des rues ravagées. C’est tout ce qu’il reste de cette grosse ville, il y encore trois jours, un paisible port fréquenté par les pêcheurs du dimanche et les touristes locaux. On estime que 10 pour cent de la population de Kesennuma a disparu dans la catastrophe du 11 mars 2011.

Par Guillaume BRESSION , Marie LINTON , Régis DESCONCLOIS , Cyril PAYEN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

03/05/2013 Terrorisme

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

Le 11 mai, les Pakistanais sont appelés à élire un nouveau Premier ministre. Un candidat pourrait bien créer la surprise : Imran Khan. Cette ancienne star du cricket reconvertie...

En savoir plus

08/08/2014 Royaume-Uni

Centenaire 14 - 18 : la Somme, territoire britannique

Chaque année en France, plus de 200 000 visiteurs arpentent les champs de bataille de la Somme. Ils viennent de Grande-Bretagne, du Canada ou même d'Australie et de...

En savoir plus

01/08/2014 Allemagne

Grande Guerre : au cœur de l’enfer

Il y a cent ans jour pour jour, le 3 août 1914, l’Allemagne déclare la guerre à la France. L’Europe s’embrase et fait basculer le monde dans une guerre totale. Nos reporters...

En savoir plus

25/07/2014 Halal

L’essor du tourisme "100 % halal"

Après la confiserie, les cosmétiques et les vêtements traditionnels, la tendance est désormais aux séjours touristiques "halal". En cette période estivale, notre reporter vous...

En savoir plus

18/07/2014 Hong Kong

Hong Kong, la rebelle

Après un siècle et demi de colonisation britannique, Hong Kong a retrouvé en 1997 avec fierté son identité chinoise. Mais depuis, l’atmosphère a radicalement changé. Notre...

En savoir plus