Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Asie - pacifique

L'indépendantiste Oscar Temaru, nouveau président de la collectivité d'outre-mer

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/04/2011

L'indépendantiste Oscar Temaru est devenu vendredi le nouveau président de Polynésie française. Le gouvernement de son prédécesseur Gaston Tong Sang a été renversé par le vote, à Papeete, d'une motion de défiance par l'assemblée.

AFP - Le gouvernement de Polynésie française de Gaston Tong Sang a été renversé vendredi à Papeete par le vote à l'assemblée d'une motion de défiance, permettant à l'indépendantiste Oscar Temaru de devenir le nouveau président.

Le gouvernement de Gaston Tong Sang (autonomiste), en place depuis avril 2008, a été renversé par 29 voix sur 57, qui ont adopté la motion de défiance déposée à l'initiative du principal groupe d'opposition à l'assemblée, l'UPLD, dont la plus importante composante est présidée par l'indépendantiste Oscar Temaru, président de l'assemblée locale.

Il a bénéficié du vote des 23 élus de son groupe à l'assemblée, de 5 représentants des archipels éloignés, et d'une non-inscrite.

Oscar Temaru a cinq jours pour constituer son gouvernement, qui sera le treizième depuis 2004, en tenant compte des remaniements ministériels.

Le nouveau président a déclaré à l'AFP qu'il entendait "ouvrir sa majorité à toutes les bonnes volontés".

L'instabilité politique de cette collectivité d'outre-mer a affecté son économie. L'agence Standard and Poor's avait une nouvelle fois dégradé la note de la Polynésie la semaine passée, indiquant un affaiblissement de sa capacité à rembourser ses emprunts.

Mercredi, trois des principales organisations patronales, et les cinq principaux syndicats, avaient menacé "d'empêcher le fonctionnement des institutions" si la classe politique ne parvenait pas à s'entendre et à "proposer sous deux mois un projet de société capable de redresser durablement notre économie".
 

Première publication : 02/04/2011

  • POLYNÉSIE FRANÇAISE

    Tahiti et Moorea placées en alerte rouge à l'approche du cyclone Oli

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le Parlement vote l'indemnisation des victimes des essais nucléaires

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le sénateur polynésien Gaston Flosse placé en détention provisoire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)