Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Arrestation du capitaine du ferry naufragé en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'artiste dissident Ai Weiwei arrêté à l'aéroport de Pékin

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/04/2011

L'artiste Ai Weiwei a été interpellé ce dimanche matin à l'aéroport de Pékin alors qu'il s'apprêtait à rejoindre Hong Kong. Depuis le début de l'année, cet ardent contempteur du régime disait être victime du harcèlement des autorités chinoises.

AFP - L'artiste chinois Ai Weiwei, virulent critique du gouvernement, a été interpellé au moment où il s'apprêtait à embarquer à bord d'un avion pour Hong Kong et la police a perquisitionné son atelier à l'extérieur de Pékin, ont annoncé ses collaborateurs sur Twitter.

L'arrestation d'Ai Weiwei 53 ans, intervient quelques jours après qu'il a annoncé son intention de s'installer à l'étranger pour ne plus être la cible de harcèlement au moment où les autorités ont encore renforcé leur répression sur les personnes critiquant le régime. Mardi, il avait évoqué l'Allemagne.

Ai avait annoncé à la mi-février l'annulation de sa première grande exposition prévue en Chine en mars, les organisateurs lui ayant expliqué que le moment choisi était inopportun et qu'ils souhaitaient la reprogrammer.

Selon des messages sur des comptes Twitter d'assistants de l'artiste, des policiers se sont rendus dans son atelier du district de Caochangdi munis d'un mandat de perquisition.

Huit de ses assistants ont été emmenés par la police pour interrogatoire cependant que sa femme était sous surveillance de la police à leur domicile, selon ces mêmes sources.

Le téléphone portable de l'artiste était éteint dimanche et le téléphone ne répondait pas à son atelier pékinois.

En janvier, l'atelier de l'artiste dans la banlieue de Shanghai avait été démoli. Ai avait été brièvement placé en résidence surveillée en novembre dernier pour avoir voulu "célébrer" avec ses fans l'annonce de cette démolition forcée.

Ai a défendu de nombreuses causes humanitaires et s'est notamment illustré avec une vaste enquête sur les effondrements de bâtiments scolaires lors du séisme dans la province du Sichuan (sud-ouest) en 2008, apparemment liés à la corruption.

Première publication : 03/04/2011

  • CHINE

    L'appel de l'artiste Ai Weiwei aux gouvernements occidentaux

    En savoir plus

  • PRIX NOBEL

    Le choix du comité Nobel provoque l'ire de Pékin

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)