Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Afrique

Le rugbyman ivoirien Silvère Tian "attristé" par la crise ivoirienne

©

Texte par Thibault LIEURADE

Dernière modification : 04/04/2011

L’arrière ivoirien du Sporting Union Agen (SUA) suit attentivement les évènements qui s'abattent sur la Côte d'Ivoire en général et sur la ville d'Abidjan en particulier. Il regrette l'époque où l'on pouvait parler d'un "havre de paix".

C’est l’un des joueurs qui fait sensation dans le Top-14 en ce moment. Depuis son arrivée mi-février dans l’effectif d’Agen, l’arrière Silvère Tian, 29 ans, contribue largement à la fin de saison tonitruante du club lot-et-garonnais. Mais les succès sportifs de celui qui a goûté dès l’âge de 6 ans aux joies du ballon ovale, à Abidjan, n’ont pas détourné son attention des violences actuelles qui secouent son pays. Interview.

FRANCE 24 : Vous qui êtes sportif de haut niveau à Agen, comment suivez-vous les évènements en Côte d’Ivoire ?

Silvère Tian : J’essaie de regarder un maximum de chaînes d’informations, comme FRANCE 24, BFM-TV et iTélé, pour me faire ma propre idée de la situation. Je vais aussi sur Internet pour me renseigner. Et puis j’appelle très souvent ma sœur et ma mère, qui sont encore à Abidjan, pour prendre de leurs nouvelles. Elles ne vivent pas dans les quartiers où se déroulent les combats, mais ça reste une guerre et tout peut arriver, alors je me fais du souci.

F24: Comment vivez-vous la situation de vos compatriotes ?

S.T. : J’ai surtout mal pour les populations civiles, leur sort m’attriste. La Côte d’Ivoire était encore il y a peu de temps considérée comme un modèle de stabilité et un havre de paix. Et maintenant, il y a toute cette violence… J’essaie de faire la part des choses : quand je joue au rugby, je suis concentré sur ce que je dois faire, mais dès que je suis hors du terrain, je pense forcément à ce qui se passe dans mon pays.

F24 : Craignez-vous que la guerre s’éternise ?

S.T. : Bien sûr, la crise risque de mettre du temps à se résoudre. Je redoute surtout que ces évènements n’installent durablement la haine dans les cœurs. J’espère qu’il y aura une grande réconciliation nationale et que toutes les ethnies pourront vivre dans la paix comme avant.

Première publication : 04/04/2011

  • CÔTE D'IVOIRE

    Paris ordonne le regroupement "sans délai" de tous les Français d'Abidjan

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Les organisations humanitaires craignent une escalade de la violence dans l'ouest ivoirien

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    La force française Licorne prend le contrôle de l'aéroport d'Abidjan

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)