Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: un terrorisme pas si "résiduel"

En savoir plus

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : longtemps frileuse, la Turquie prête à s'engager

    En savoir plus

  • Les Français jihadistes présumés sont rentrés de Turquie sans être arrêtés

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Rama Yade : "C'est une guerre entre la civilisation et la barbarie"

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

Afrique

Un avion de l'ONU s'écrase à l'aéroport de Kinshasa

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/04/2011

Un avion de la mission de l'ONU en République démocratique du Congo (RDC) s'est brisé en plusieurs morceaux lors de son atterrissage sur la piste de l'aéroport de la capitale, Kinshasa. Au moins 32 personnes auraient péri dans l'accident.

AFP - Trente deux personnes, selon l'ONU, ont péri lundi à Kinshasa dans l'accident d'un avion de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (Monusco), le premier crash impliquant un appareil de l'organisation dans ce pays depuis le début de sa mission en 1999.

L'ONU a donné ce bilan depuis son siège de New-York. Initialement, un journaliste de l'AFP sur place avait compté seize cadavres.

L'accident s'est produit peu après 14H00 locales (13H00 GMT), lorsque le pilote a tenté de se poser sur la piste d'atterrissage, alors qu'une forte pluie s'abattait sur la capitale congolaise, selon le journaliste de l'AFP.

L'avion, de type Fokker 100 immatriculé UN 834 et assurant la liaison Goma (province du Nord-Kivu,est)-Kinshasa, via Kisangani, chef-lieu de la Province orientale (nord-est), s'est brisé en plusieurs morceaux, a-t-on constaté.

Une source aéroportuaire qui se trouvait "à dix mètres" des débris, a affirmé à l'AFP avoir vu passer sur des civières "trois ou quatre survivants", sur un total de 29 passagers et trois membres d'équipage.

Les secouristes et les pompiers s'évertuaient "à découper les chaises pour sortir les gens qui sont coincés dessus", selon une source aéroportuaire sous couvert d'anonymat.

"C'est un accident qui s'est produit à cause de la pluie", a-t-elle expliqué.

"L'avion s'est complètement disloqué. Une partie de la cabine a roulé dans le vide sur 800 mètres", provoquant un incendie, a-t-elle détaillé.

"Six à huit personnes ont été projetées hors de l'avion quand il s'est brisé en deux", a poursuivi cette source, soulignant que les pompiers sont parvenus à vite maîtriser les flammes, aidés par la pluie.

Un périmètre de sécurité a été établi sur le site du drame, où les secouristes continuaient de dégager les derniers corps. Cet accident a crée un décalage sur les horaires d'atterrissages et de décollages des autres avions, sans toutefois perturber totalement le trafic, selon la source aéroportuaire.

Les blessés ont été acheminés à l'hôpital Biamba Marie Mutombo (qui appartient à Mutombo Dikembe, une ex-star américaine d'origine congolaise de la NBA) dans la commune de Masina, situé à une quinzaine de minutes de l'aéroport de Kinshasa.

Les Etats-Unis ont présenté leurs condoléances après l'accident.

"Nous sommes profondément attristés (...) Nous adressons nos condoléances les plus sincères aux familles des victimes", a déclaré Mark Toner, un porte-parole de la diplomatie américaine.

Il s'agit du premier accident impliquant un avion de l'ONU en RDC depuis le début de sa mission en 1999, où l'organisation dispose d'une flotte de plus d'une dizaine d'appareils généralement en bon état, qui effectuent des liaisons locales.

La Monusco assure le transport de son personnel à travers le pays, ainsi que de journalistes et de membres d'ONG locales et internationales.

Les accidents d'avion sont fréquents en RDC, et toutes les compagnies aériennes congolaises - une cinquantaine identifiées - figurent sur la liste noire de l'Union européenne, qui leur a interdit son espace aérien.

Le mauvais entretien des appareils souvent anciens, leur surcharge s'agissant surtout des avions de transport de fret, l'absence de contrôle, le non respect des règles de sécurité et aussi les mauvaises conditions météo sont souvent la cause de ces accidents.

L'ONU dispose en RDC de l'une des ses plus importantes missions de paix dans le monde, vaste pays d'Afrique centrale, cinq fois grand comme la France.

Première publication : 04/04/2011

COMMENTAIRE(S)