Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Football: sanction démesurée pour Brandao ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Tchéky Karyo

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des Arts du couturier Elie Saab

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jacques Attali, président de PlaNet Finance

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jeff Koons, l'icône du néo-pop s'expose à Paris !

En savoir plus

FOCUS

Massacre de Thiaroye : une histoire toujours controversée, 70 ans après

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Réunion de l'Opep sous haute pression

En savoir plus

La chronique de l’art de vivre à la française vous propose de découvrir les nouveautés en matière de décoration, de patrimoine, de mode de vie, de gastronomie, d’œnologie et d’architecture. Le samedi à 08h20.

LES ARTS DE VIVRE

LES ARTS DE VIVRE

Dernière modification : 15/04/2011

L'épargne est dans le pré

Ceux qui ne savent plus comment épargner, peuvent miser sur une vache. Découvrez un nouveau placement sûr et solidaire.

Si Gisèle et Jacky se rendent à la ferme ce jour-là ce n'est pas pour acheter des oeufs ou du lait, mais pour placer leur argent. Un placement très rentable mis en place par Jean-Baptiste Gallo, un éleveur de la région parisienne. En fait, le couple va s'offrir chacun une vache.
Chaque vache coûte à leur nouveau propriétaire 1800€. Mais pas question pour eux de les ramener dans leur jardin. C'est bien Jean-Baptiste qui s'en occupera grâce à un contrat de bail sur une durée de 4 ans.

"On n'a rien inventé. C'est un contrat qui existe sans doute depuis l'époque napoléonienne, qui date du code civil, et qui prévoit qu'un propriétaire d'animaux de rente, donc ça peut être des moutons, ça peut être des bovins, ça peut être des chevaux, etc, mette à bail à un fermier son cheptel, de façon à ce que ce soit lui qui l'entretienne, qui le fasse produire." Explique l'éleveur Jean-Baptiste Gallo.

A l'issue des 4 ans de bail, Jean-Baptiste s'engage à racheter les bêtes pour la même valeur. Mais entre temps, ce placement aura rapporté aux acheteurs 6% de la valeur de la vache par an.

"Donc tous les ans, pour chaque vache détenue, Mr et Mme Girard auront un bon d'achat de 108€ à choisir dans tous les produits de la ferme." Ajoute Jean-Baptiste Gallo.

Poulets, cochons, lait, et surtout morceaux de boeuf : 6% de dividende versé en nature, et net d'impôt.

"Avec les banques, c'est anonymes, on ne sait pas où placé notre argent. Tandis que là, on peut voir notre bête, là où elle est, si elle va bien ou pas. Dit une épargnante.

"Par rapport au placement, je trouve que 6%, on ne peut pas trouver mieux, et sans risque." Ajoute un épargnant.

"On est sûr que s'il y a quoique ce soit, si la bête meurt, ou s'il y a un accident, elle est assurée par une compagnie d'assurance, donc on ne perd jamais quoique ce soit." Ajoute l'épargnante

Victime de la crise en 2008 et de la crise du lait en général, Jean-Baptiste Gallo était condamné à agrandir son cheptel pour subsister. Les banques étant frileuses, il a imaginé cette astuce pour trouver de nouveaux financements. Résultat: un succès au-delà de ses espérances en seulement 4 mois.

"Aujourd'hui on a environ 25 vaches qui sont sous contrat, donc qui ont été achetées par des clients. Et puis on a dû mettre en place une liste d'attente." Raconte Jean-Baptiste Gallo.

Au-delà de la rentabilité, les acheteurs sont aussi rassurés par la qualité des produits de la ferme.

"Nous on veut rester avec une taille de troupeau limitée : 70 vaches laitières, pour pouvoir continuer à sortir nos vaches. L'alimentation à base d'herbe, c'est la meilleure qu'il y ait pour pouvoir avoir des animaux en bonne santé et aussi avoir des produits de qualité." Raconte Jean-Baptiste Galloo.

La démarche est encore très rare en France, mais pourrait bien faire des émules. D'autant que les consommateurs sont de plus en plus attentifs à ce qu'il y a dans leur assiette.

Adresse :
La Ferme aux 4 étoiles
La petite Hogue
78610 AUFFARGIS
Tel : 06 16 79 36 31
www.les4etoiles.net

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

22/11/2014 Gastronomie

Nouvelle culture fromagère

Le fromage affine sa réputation et pourrait bien devenir un produit noble. De nouveaux lieux et concepts pourraient bien changer nos habitudes, et permettent de découvrir ces...

En savoir plus

15/11/2014 Transports

La marine à voile refait surface

Depuis plusieurs mois la marine à voile suscite de l'intérêt et on voit émerger différents projets qui remettent la propulsion vélique au goût du jour. Face à la flambée des prix...

En savoir plus

08/11/2014 Tourisme

Le patrimoine autrement

Aujourd'hui, on voit apparaître de plus en plus de concepts qui dépoussièrent les visites guidées traditionnelles. Une manière de poser un regard différent sur la richesse...

En savoir plus

01/11/2014 Gastronomie

Le goût du mystère

Aujourd'hui il est de bon goût de se cacher pour manger ou boire un verre. Une atmosphère de clandestinité gagne le milieu de la restauration. Seuls les connaisseurs ou les...

En savoir plus

25/10/2014 Musée

Adaptations olfactives

L'art en général, et la littérature en particulier, constituent une source d'inspiration originale pour les parfumeurs. On découvre une histoire, un personnage de manière...

En savoir plus