Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

Sports

Wayne Rooney marche sur Londres

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 07/04/2011

Grâce à un but de Wayne Rooney (à dr.), les joueurs de Manchester United ont remporté le duel 100% British qui les opposait à Chelsea en quart de finale aller de la Ligue des champions.

D’un côté, le champion du moment à qui tout réussit. De l’autre, un outsider qui peine à sortir de sa torpeur. Si l’affiche entre Manchester United et Chelsea, deux géants du foot anglais, pouvait être alléchante avant le coup d’envoi, la logique du jeu l’a finalement emportée avec une courte mais décisive victoire à l’extérieur (1-0) pour les premiers dans ces quarts de finale aller de la Ligue des champions.

Plus sûr de leur jeu, les Mancuniens ont dominé physiquement et tactiquement les Londoniens sur leur pelouse. Une petite revanche pour Sir Alex Ferguson qui, la dernière fois qu’il avait quitté cette pelouse, avait récolté cinq matchs de suspensions. "SAF" avait alors incendié le corps arbitral pour un penalty qui coûta la victoire à son équipe lors du 18e match en retard du championnat anglais.

Pour son retour à Stamford Bridge, le coach écossais avait rappelé le défenseur central Rio Ferdinand. Absent depuis trois mois sur blessure, le taulier des arrières des Red Devils semblait n’avoir jamais quitté ses coéquipiers. Décisifs à plusieurs reprises, il a donné toutes les peines du monde à Fernando Torres à peine entrait-il dans la surface. L’autre surprise, son onze de départ est la titularisation de Valencia à la place de Nani.

Un Fernando Torres transparent

En dépit du score (1-0), cette confrontation "100% british" a tenu ses promesses, à l’instar du geste de haut vol signé Ryan Giggs qui, à 37 ans, jouait son 112e match de Ligue des champions. Le « grognard » des Red Devils parvient, en pleine course, à contrôler une transversale de Michael Carrick, le tout en éliminant Bosingwa. Sur sa lancée, le Gallois arrive à ajuster la balle en retrait à Rooney. L’enfant terrible de Manchester n’a plus qu’à ajuster un plat du pied. Le résultat est de 1-0 à la 24e minute pour les visiteurs. Il vient comme un terrible coup sur la nuque des Londoniens, qui n’arrivent pas à jouer aussi bien qu’ils le voudraient collectivement

Pour tenter de garder pied dans la dernière compétition qu’il leur est permis de gagner, Carlo Ancelotti a tenté le tout pour le tout en titularisant Didier Drogba et Fernando Torres en pointe. Si "El Nino" n’avait toujours pas marqué avec les Blues avant le début de cette rencontre, Drogba n’était guère plus rassurant avec seulement un seul petit marqué ce week-end face à Stoke City, son premier depuis le 22 janvier… Les deux Français de Chelsea, Nicolas Anelka et Florent Malouda, ont débuté la rencontre sur le banc et à leur entrée en fin de match, le résultat n’en fut pas moins décevant.

Mis à part le coup de folie des dernières minutes de la première mi-temps – Patrice Evra sauve un but sur la ligne de Edwin Van der Sar - , les Blues ont eu du mal à installer leur jeu. Trop frustré de devoir marquer ce premier but pour se faire respecter des siens et de son entraîneur, Fernando Torres est encore une fois passé à côté de son match. Seul Drogba aurait pu faire la différence (18e, 41e) mais un homme n’aurait pas suffi à prendre de course un équipe de Manchester bien décidée à aller jusqu’au bout dans cette compétition.

Première publication : 07/04/2011

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    L'Inter Milan humilié sur sa pelouse par le Schalke 04

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Chelsea entend régler ses comptes avec Manchester United

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Chelsea-Manchester United, un duel entre clubs anglais à l'affiche des quarts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)