Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Père Noël habite en Chine"

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 07/04/2011

Les cyberactivistes, victimes de la répression à Bahreïn

A Bahreïn, les cyberactivites sont victimes de la répression des autorités. Les rappeurs se mobilisent dans le monde arabe et chantent la révolution. Et un site propose aux célébrités de démentir les rumeurs qui circulent à leur sujet sur la toile.

Les cyberactivistes, victimes de la répression à Bahreïn

A Bahreïn, après l’imposition de la loi martiale par la famille régnante Al Khalifa et le recours aux troupes saoudiennes et émiraties pour mettre un terme au mouvement de contestation qui a duré plusieurs semaines, les autorités s’attaquent désormais à leurs opposants sur Internet. Arrestations de blogueurs, sites web rendus inaccessibles voire utilisation du net contre les cyberactivistes eux-mêmes, le pouvoir se démène pour faire taire les voix dissidentes en ligne.

Mohamed Al-Maskati, plus connu sous le pseudo de « Emoodz », est ainsi emprisonné dans un lieu inconnu depuis le 30 mars. Le jeune homme était particulièrement actif sur son blog et les réseaux sociaux où il discutait des évènements récents dans son pays et dans le monde arabe. Cette cyberactivité aurait d'ailleurs valu à Al-Maskati de recevoir des menaces d’un membre de la famille royale via Twitter peu de temps avant d’être arrêté affirme l’organisation « Reporters sans frontières ». Une arrestation qui a poussé des internautes à se mobiliser pour obtenir sa libération en créant, sur le site de microblogging, un fil baptisé « Free Emoodz » et ce blog dédié à sa cause.

Et comme Al-Maskati, plusieurs dizaines de blogueurs influents ou de défenseurs de la liberté d’expression sont eux aussi dans le collimateur des autorités. C’est ce qu’explique sur son site le « Centre Barhreini des Droits de l’Homme » qui publie une liste de noms de cyberactivistes récemment emprisonnés ou ayant pris la fuite pour échapper à la répression policière.

Une campagne pour tenter de discréditer les opposants au régime est également actuellement organisée sur les réseaux sociaux comme sur ce groupe Facebook qui se présente comme luttant contre la désinformation dans les médias. Des photos de blogueurs et de leaders d’opinion sur le net sont ainsi diffusées en étant accompagnées de textes les qualifiant de traîtres ou de dangereux radicaux.


Les rappeurs chantent les révoltes dans le monde arabe

Les rappeurs, porte-parole de toute une génération de jeunes qui sont actuellement à l’avant-garde des révoltes dans le monde arabe. Le Tunisien El General, de son vrai nom Hamada Ben-Amor, avait ainsi interpellé dans cette chanson l’ex-président Ben Ali sur la misère sociale et le chômage des jeunes. Son œuvre, diffusée sur Internet, lui avait valu d’être brièvement arrêté début janvier, au plus fort de la contestation contre l’ancien régime.

Et en Egypte aussi, les musiciens sont montés au créneau pour accompagner le soulèvement populaire. Le rappeur Ramy Donjewan, par exemple, a dénoncé la violence de la répression sous Moubarak dans ce titre intitulé « Contre le gouvernement ».

Ce chanteur syrien a quant à lui préféré rester anonyme. Dans ce morceau récemment mis en ligne, il accuse le pouvoir d’entretenir la peur de divisions confessionnelles tout en le critiquant sur des sujets comme la corruption et le manque de liberté politique. Des propos qui pourraient facilement le conduire en prison.

De son côté, le Libyen Ibn Thabit se cache depuis plusieurs années derrière ce pseudonyme et utilise sa musique pour lutter contre le régime de Tripoli. Et il a dernièrement composé cette chanson pour encourager les rebelles qui se battent actuellement contre les forces du colonel Mouammar Kadhafi.

 

ICorrect

Mettre un terme aux rumeurs et autres fausses informations qui circulent sur la toile à propos d’une célébrité ou d’une personnalité publique et rétablir la vérité à leur sujet : c’est l’objectif poursuivi par le site ICorrect qui permet aux stars de diffuser leur point de vue ou leur version sur une affaire donnée. Un service qui coûtera 10 00 dollars par an à ses abonnés et qui leur offrira la possibilité de lutter activement contre la désinformation en ligne les concernant.

 

Webcam sur un nid d’aigles

Des milliers d’internautes ont assisté en direct à la naissance d’une couvée de petits aigles venus au monde ces derniers jours. Une webcam est en effet braquée depuis plusieurs semaines sur le nid d’un couple de rapaces perché dans un arbre dans l’Iowa aux Etats-Unis. Une initiative qui s’inscrit dans le cadre du Raptor Research Project, qui vise à préserver les espèces d’oiseaux carnivores de la région.

 

Vidéo du jour

Un internaute russe s'est amusé à créer cette vidéo qui reprend le design du populaire jeu pour smartphones, Angry Birds, pour expliquer dans ses grandes lignes le « Printemps Arabe ». Les oiseaux bleus représentent ainsi Twitter et Ben Ali, Hosni Moubarak et Muammar Kadhafi sont caricaturés en méchants cochons attaqués de toute part par des milliers de volatiles. Une animation qui tente d’illustrer à quel point les réseaux sociaux ont été utiles dans les révolutions.
 


 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/12/2014 Internet

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

Au sommaire de cette édition : les enfants de Gaza illustrent en dessins leurs aspirations pour le futur ; le sort d’un petit garçon chinois séropositif émeut la Toile locale ;...

En savoir plus

23/12/2014 Internet

Le maire de New York sous le feu des critiques

Au sommaire de cette édition : le maire de New York est vivement critiqué après le meurtre de deux policier ; Les hommes sont invités à serrer les jambes dans le métro de la...

En savoir plus

22/12/2014 Internet

Sony et Kim Jong-Un critiqués sur la Toile

Au sommaire de cette édition : Sony et le leader nord coréen Kim Jong-Un font les frais des critiques des internautes ; le « Glo Up » challenge est la tendance du moment sur la...

En savoir plus

19/12/2014 Internet

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

Au sommaire de cette édition : le rapprochement entre les Etats-Unis et Cuba divise la Toile américaine ; en Turquie, des fans de football sont accusés de terrorisme ; et un...

En savoir plus

20/12/2014 Internet

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

Xeno est un petit monstre de compagnie qui réagit aux caresses des enfants grâce à ses dizaines de capteurs. Il fait partie de la catégorie des jouets connectés, ces nouveaux...

En savoir plus