Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

Economie

D'un coup de pelle, une Géorgienne prive l'Arménie d'Internet

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 07/04/2011

Une retraitée géorgienne a coupé, par inadvertance, l’accès au Web à une majorité d'Arméniens pendant plusieurs heures. La "hackeuse à la pelle", comme l'ont baptisée les médias locaux, risque trois ans de prison pour sabotage.

Pas la peine d’être un hacker de génie ou un dictateur aux abois pour priver un pays d'Internet. Une retraité géorgienne a coupé, par inadvertance, l'accès au Web à une partie de l’Arménie, a expliqué, mercredi, le ministère géorgien de l’Intérieur.

Le 28 mars, cette Géorgienne âgée de 75 ans a plongé pendant près de dix heures l’État voisin dans le noir numérique quasi-complet alors qu’elle recherchait du cuivre à revendre non loin de Tbilissi, la capitale géorgienne. Sa pelle a alors malencontreusement coupé un câble de fibre optique. Et pas n'importe lequel puisqu'il s'agissait de celui qui fournissait 90 % de l’Internet à l’Arménie. Quelque 3,2 millions d’internautes arméniens se sont ainsi retrouvés sans connexion.

"Hackeuse à pelle"

Son coup de pelle malheureux a également affecté le réseau Internet des certaines régions de la Géorgie et de l’Azerbaïdjan. Quelques heures après l’incident, celle que les médias locaux appellent désormais la "hackeuse à la pelle" était toujours à la recherche du précieux métal.

La brave dame a été interpellée pour sabotage. Ce qui pourrait lui valoir une peine de trois ans de prison. "Vu son âge avancée, nous l’avons relâché le temps de l’enquête", a indiqué mercredi à la presse un représentant du ministère de l’Intérieur.

Cet incident insolite a en tout cas mis au jour les problèmes d’infrastructure qui affectent régulièrement le réseau en Géorgie. Ces câbles, qui appartiennent à la société géorgienne de télécommunications, devaient être depuis longtemps renforcés. Las, l'entreprise a dû renoncer aux travaux en raison des nombreuses pluies et des glissements de terrain qui frappent fréquemment la région.

Première publication : 07/04/2011

COMMENTAIRE(S)