Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, une alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

François Hollande expose la ligne diplomatique de la France

En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour le tournage de "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • En direct : Laurent Fabius à la conférence des ambassadeurs

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : le "double jeu dangereux" de Vladimir Poutine

    En savoir plus

Economie

D'un coup de pelle, une Géorgienne prive l'Arménie d'Internet

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 07/04/2011

Une retraitée géorgienne a coupé, par inadvertance, l’accès au Web à une majorité d'Arméniens pendant plusieurs heures. La "hackeuse à la pelle", comme l'ont baptisée les médias locaux, risque trois ans de prison pour sabotage.

Pas la peine d’être un hacker de génie ou un dictateur aux abois pour priver un pays d'Internet. Une retraité géorgienne a coupé, par inadvertance, l'accès au Web à une partie de l’Arménie, a expliqué, mercredi, le ministère géorgien de l’Intérieur.

Le 28 mars, cette Géorgienne âgée de 75 ans a plongé pendant près de dix heures l’État voisin dans le noir numérique quasi-complet alors qu’elle recherchait du cuivre à revendre non loin de Tbilissi, la capitale géorgienne. Sa pelle a alors malencontreusement coupé un câble de fibre optique. Et pas n'importe lequel puisqu'il s'agissait de celui qui fournissait 90 % de l’Internet à l’Arménie. Quelque 3,2 millions d’internautes arméniens se sont ainsi retrouvés sans connexion.

"Hackeuse à pelle"

Son coup de pelle malheureux a également affecté le réseau Internet des certaines régions de la Géorgie et de l’Azerbaïdjan. Quelques heures après l’incident, celle que les médias locaux appellent désormais la "hackeuse à la pelle" était toujours à la recherche du précieux métal.

La brave dame a été interpellée pour sabotage. Ce qui pourrait lui valoir une peine de trois ans de prison. "Vu son âge avancée, nous l’avons relâché le temps de l’enquête", a indiqué mercredi à la presse un représentant du ministère de l’Intérieur.

Cet incident insolite a en tout cas mis au jour les problèmes d’infrastructure qui affectent régulièrement le réseau en Géorgie. Ces câbles, qui appartiennent à la société géorgienne de télécommunications, devaient être depuis longtemps renforcés. Las, l'entreprise a dû renoncer aux travaux en raison des nombreuses pluies et des glissements de terrain qui frappent fréquemment la région.

Première publication : 07/04/2011

COMMENTAIRE(S)