Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

Afrique

Un général américain estime peu probable que les rebelles renversent Kadhafi

Vidéo par Matthieu MABIN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/04/2011

Le général Carter Ham, commandant des forces américaines pour l'Afrique, a déclaré lors d'une audition au Sénat qu'il y avait "une faible probabilité" pour que les rebelles libyens parviennent à renverser le régime de Mouammar Kadhafi.

AFP - Il est peu probable que les rebelles libyens parviennent à lancer un assaut sur Tripoli pour renverser le colonel Mouammar Kadhafi, a estimé jeudi le général américain Carter Ham, commandant des forces américaines pour l'Afrique.

Interrogé lors d'une audition au Sénat sur la possibilité que les insurgés puissent se frayer un chemin jusqu'à Tripoli et déloger le colonel Kadhafi, le général a répondu: "Je dirais qu'il y une faible probabilité" que cela se produise.

L'Otan accusée d'être à l'origine d'une nouvelle "frappe fratricide"

Ces commentaires soulignent une inquiétude grandissante à Washington et dans les capitales européennes quant au risque d'un enlisement du conflit en raison d'un manque d'organisation des rebelles et du fait que le colonel Kadhafi contrôle la capitale.

Le général Ham a estimé que les frappes aériennes lancées par la coalition internationale le 19 mars avaient permis de "réduire de manière significative" la capacité du régime à viser les civils, à l'exception de Misrata, ville contrôlée par les rebelles mais soumise aux assauts des forces loyales au régime.

Le général a indiqué que le colonel Kadhafi avait placé des troupes et des chars dans certaines parties de Misrata, rendant les frappes plus compliquées en raison de la présence de civils.

Alors que l'armée américaine a retiré cette semaine 50 avions de combat engagés dans la campagne internationale en Libye, le général Ham a indiqué que des AC-130, avions lourdement armés, étaient à la disposition du commandement de l'Otan si nécessaire, et que des appareils A-10 Thunderbolt, redoutables chasseurs de blindés, le seraient prochainement.

En cas de départ du colonel Kadhafi, le général Ham a parlé d'un éventuel déploiement de troupes au sol, tout en précisant que la présence américaine pouvait entraîner de violentes réactions dans la région.

Le "bateau de la liberté" transfère les blessés de Misrata à Benghazi
"Il est possible qu'une telle éventualité soit envisagée. Mais d'un point de vue personnel, je ne pense pas qu'étant donné les circonstances dans la région, ce soit le meilleur moment de déployer des soldats américains", a-t-il précisé.

Le président Obama avait insisté sur le fait qu'il n'y aurait pas de soldats américains déployés sur le sol libyen au moment où il a donné le 19 mars son feu vert aux opérations militaires.

Interrogé par les sénateurs sur la question d'armer les rebelles libyens, le général a précisé qu'il avait des informations selon lesquelles "des pays arabes avaient déjà commencé" à le faire.

Mais il a jugé qu'il fallait être prudent sur cette question afin d'éviter que des armes tombent entre les mains d'extrémistes.

L'Europe et les Etats-Unis se disent prêts à aider les rebelles libyens tout en soulignant qu'aucune arme ne leur serait fournie, en application des résolutions de l'ONU imposant des sanctions contre la Libye et permettant l'usage de la force pour protéger les civils.

Première publication : 08/04/2011

  • LIBYE

    L'Otan de nouveau accusée d'être à l'origine d'une "frappe fratricide"

    En savoir plus

  • LIBYE

    Après le message de Kadhafi, Washington exige des "actes et non des mots"

    En savoir plus

  • LIBYE

    L'exaspération gagne les rangs des insurgés libyens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)