Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Venezuela a lancé le "petro", sa crypto-monnaie officielle

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : Morgan Tsvangirai inhumé dans son village natal

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Afrin: une guerre sans images

En savoir plus

LE DÉBAT

Offensive sur Afrin en Syrie : Damas, Ankara, un nouveau rapport de force ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Gabriel Attal : "Les propos de Laurent Wauquiez sont indignes et pas au niveau du chef d'un grand parti d'opposition"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Guillaume Larrivé : "On voit que la meute est en marche aux ordres de l'Élysée"

En savoir plus

FOCUS

RD Congo : la Chine à l'assaut du cobalt

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Isabelle Carré écrivaine se dévoile dans "Les Rêveurs"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Sandales, tunique rouge et colliers à fleurs" pour Justin Trudeau en Inde

En savoir plus

Moyen-orient

Les autorités repriment dans le sang une manifestation à Deraa

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/04/2011

Les forces syriennes de sécurité ont fait usage de leurs armes ce vendredi pour disperser des manifestants à Deraa, bastion de l'opposition depuis la mi-mars. Au moins 13 manifestants auraient été tués, selon des militants des droits de l'Homme.

AFP - Treize manifestants ont été tués et des dizaines blessés vendredi par des tirs des forces de sécurité à Deraa (100 km au sud de Damas), où plusieurs milliers de personnes ont défilé après la prière, selon un nouveau bilan fourni à l'AFP par un militant des droits de l'Homme.

Un précédent bilan de même source faisait état de la mort de sept personnes dans cette ville, épicentre de la contestation contre le régime.

"Des membres des services de sécurité habillés en civil ont ouvert le feu pour disperser les manifestants après la prière", a dit ce militant joint au téléphone.

Selon lui, treize manifestants identifiés ont été tués et des dizaines blessés par les tirs des forces de sécurité.

Les manifestants ont ensuite incendié un siège du parti au pouvoir, le Baas, dans la ville.

Les médias officiels ont évoqué deux morts, un membre des services de sécurité et un ambulancier, et des dizaines de blessés parmi les civils, policiers et agents des services de sécurité touchés par des tirs imputés à "des hommes armés ouvrant le feu sur la foule".

La Syrie est le théâtre depuis la mi-mars d'un mouvement de contestation sans précédent du régime de Bachar al-Assad.

 

Première publication : 08/04/2011

  • SYRIE

    Des dizaines de milliers de Kurdes obtiennent la nationalité syrienne

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le soulèvement en cours restructure l'opposition au parti Baas

    En savoir plus

  • SYRIE

    Bachar al-Assad nomme un nouveau Premier ministre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)