Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Moyen-orient

Les autorités repriment dans le sang une manifestation à Deraa

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/04/2011

Les forces syriennes de sécurité ont fait usage de leurs armes ce vendredi pour disperser des manifestants à Deraa, bastion de l'opposition depuis la mi-mars. Au moins 13 manifestants auraient été tués, selon des militants des droits de l'Homme.

AFP - Treize manifestants ont été tués et des dizaines blessés vendredi par des tirs des forces de sécurité à Deraa (100 km au sud de Damas), où plusieurs milliers de personnes ont défilé après la prière, selon un nouveau bilan fourni à l'AFP par un militant des droits de l'Homme.

Un précédent bilan de même source faisait état de la mort de sept personnes dans cette ville, épicentre de la contestation contre le régime.

"Des membres des services de sécurité habillés en civil ont ouvert le feu pour disperser les manifestants après la prière", a dit ce militant joint au téléphone.

Selon lui, treize manifestants identifiés ont été tués et des dizaines blessés par les tirs des forces de sécurité.

Les manifestants ont ensuite incendié un siège du parti au pouvoir, le Baas, dans la ville.

Les médias officiels ont évoqué deux morts, un membre des services de sécurité et un ambulancier, et des dizaines de blessés parmi les civils, policiers et agents des services de sécurité touchés par des tirs imputés à "des hommes armés ouvrant le feu sur la foule".

La Syrie est le théâtre depuis la mi-mars d'un mouvement de contestation sans précédent du régime de Bachar al-Assad.

 

Première publication : 08/04/2011

  • SYRIE

    Des dizaines de milliers de Kurdes obtiennent la nationalité syrienne

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le soulèvement en cours restructure l'opposition au parti Baas

    En savoir plus

  • SYRIE

    Bachar al-Assad nomme un nouveau Premier ministre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)