Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DEMAIN À LA UNE

Guerre au Yémen : Paris organise une conférence humanitaire fin juin

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Migrations, sécurité et Brexit : les Européens réunis fin juin à Bruxelles

En savoir plus

L'ENTRETIEN

L’État turc est "extrêmement faible", selon l'historien Edhem Eldem

En savoir plus

L’invité du jour

Turquie : "Des fraudes sont possibles, mais qui ne remettent pas en cause le résultat"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

L'économie turque en surchauffe

En savoir plus

Pas 2 Quartier

La ferme plutôt que du ferme

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Déclassifions les archives sur le génocide rwandais"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Crise migratoire en Europe : le "crash test" ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : l'eau coule à nouveau des robinets à Bouaké

En savoir plus

Afrique

Comment vivent les civils réfugiés au camp de l'Opération Licorne ?

Texte par Jean-Baptiste MAROT , , envoyé spécial à Abidjan

Dernière modification : 12/04/2011

Depuis le début de la bataille d'Abidjan, quelque 4 900 Français ont été accueillis au refuge de Port-Bouët, où est situé le QG de la force française Licorne. Face à cet afflux de population inhabituel, sur place, la vie s'organise. Reportage.

CÔTE D'IVOIRE : REPORTAGES EXCLUSIFS

À ce jour, quelque 1 900 ressortissants français installés à Abidjan sont présents au quartier général de l'opération Licorne. Tous ont fui les combats qui ont opposé ces 12 derniers jours les partisans de Laurent Gbagbo et les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) d'Alassane Ouattara dans la capitale économique ivoirienne.
Mais depuis le 31 mars, date du début de l'offensive des FRCI sur la cité lagunaire, ce sont plus de 4 900 Français qui ont déjà transité par le camp. Ceux qui l'ont quitté se sont soit rendus en France par leurs propres moyens, soit à Dakar (Sénégal) ou à Lomé (Togo), grâce à des vols militaires.

Ce lundi, si tous espèrent que l'arrestation de Laurent Gbagbo va leur permettre de rentrer chez eux, beaucoup craignent toutefois de devoir encore passer plusieurs jours à Port-Bouët. Du coup, sur place, la vie s'organise. Reportage en images.

Première publication : 11/04/2011

  • CÔTE D'IVOIRE

    Le camp Gbagbo se dit prêt au dialogue... sans la France

    En savoir plus

  • REPORTAGE - CÔTE D'IVOIRE

    Les étrangers se pressent à l'aéroport d'Abidjan pour quitter le pays

    En savoir plus

  • DIAPORAMA - CÔTE D'IVOIRE

    Démonstration de force des troupes françaises Licorne dans Abidjan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)