Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Niger : une cinquantaine de soldats tués dans une attaque de Boko Haram

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Cannabis : un marché florissant

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Musique : Julie Zenatti de retour avec "Blanc"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Naufrages en Méditerranée : l'UE réagit au drame des migrants

En savoir plus

FOCUS

Hacking et cybersécurité : la France face au terrorisme connecté

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Louis Michel : "Certains pays européens refusent de prendre leur part de réfugiés"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Naufrages en Méditerranée : la politique migratoire à 28 attendra

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Prime d'activité : le plan de François Hollande pour la jeunesse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Séisme : "Le Népal dévasté"

En savoir plus

Asie - pacifique

Le Japon rend hommage à ses victimes un mois après le séisme et le tsunami

Vidéo par Axelle SIMON

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/04/2011

Un mois après le séisme et le tsunami qui ont dévasté le Japon, la population a observé une minute de silence en hommage aux 27 000 morts et disparus de la plus grande catastrophe que le pays ait connue depuis la Seconde Guerre mondiale.

AFP - Une minute de silence a été observée lundi dans le nord-est du Japon par des survivants et des sauveteurs un mois jour pour jour après le séisme et le tsunami géants survenus le 11 mars à 14H46 (05H46 GMT).
              
Cette catastrophe, la plus grave qu'ait connue l'archipel depuis la Deuxième guerre mondiale, a fait plus de 27.000 morts et disparus, selon un bilan encore provisoire de la police nippone.

Le Japon avant et après le tsunami (Infographie du New York Times)

A l'heure exacte où la première secousse, de magnitude 9, a frappé les côtes Pacifique du Tohoku (nord-est), les sirènes ont retenti et la population locale s'est immobilisée pour observer une minute de silence à la mémoire des victimes.
              
Dans la ville dévastée de Kesennuma, où plane une odeur de putréfaction, des soldats des Forces d'autodéfense (armée), qui fouillent des montagnes de débris à la recherche de corps, ont interrompu leur tâche pour cet hommage.
              
Un officier leur a ordonné de déposer les pelles, de retirer leur casque, leur masque, leurs gants et de former le rang alors que le son lugubre d'une sirène s'élevait sous une pluie froide.
              
Dès que la minute s'est achevée, les militaires ont repris leurs opérations.
              


 

Première publication : 11/04/2011

  • JAPON

    À Tokyo, Nicolas Sarkozy rend hommage aux victimes du séisme

    En savoir plus

  • JAPON

    Le bilan du séisme et du tsunami s'élève à plus de 10 000 morts

    En savoir plus

  • JAPON

    Les ONG peinent à réunir de l'argent pour venir en aide aux sinistrés japonais

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)