Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Gauche : quelle recomposition ?

En savoir plus

POLITIQUE

Trump président des États-Unis : le populisme au pouvoir

En savoir plus

FOCUS

France : de nouvelles inititatives solidaires en faveur des sans-abris

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Asli Erdogan, les maux de la Turquie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Theresa May attendue à Davos ce jeudi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des troupes sénégalaises et nigérianes aux frontières de la Gambie

En savoir plus

LE DÉBAT

Lanceurs d'alerte : un risque, à quel prix ? (partie 2)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jean-Pascal Tricoire : "la mondialisation doit être plus inclusive"

En savoir plus

LE DÉBAT

Lanceurs d'alerte : un risque, à quel prix ? (partie 1)

En savoir plus

Afrique

Démonstration de force des troupes françaises Licorne dans Abidjan

Texte par Jean-Baptiste MAROT

Dernière modification : 11/04/2011

Quelques heures après l'intervention aérienne de la force Licorne et de l'Onuci contre les bastions du camp Gabgbo à Abidjan, un convoi de blindés français du camp de Port-Bouët a pris la direction du nord de la ville. Reportage en images.

Au lendemain de la deuxième intervention aérienne de la force Licorne et de l'Onuci contre la résidence et le palais présidentiels d'Abidjan, dimanche soir, une importante colonne de blindés a quitté le camp de Port-Bouët où sont basées les troupes françaises, ce lundi.

Composé d'une vingtaine de véhicules équipés de canons de 90 mm et de mitrailleuses de 12,7 mm, le convoi a pris la direction du nord de la capitale économique ivoirienne. Reportage en images.

 

Première publication : 11/04/2011

  • REPORTAGE - CÔTE D'IVOIRE

    Les étrangers se pressent à l'aéroport d'Abidjan pour quitter le pays

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    L'ONU et la force française ouvrent le feu contre le camp Gbagbo

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Guerre de positions entre les deux camps autour de l'Hôtel du Golf

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)