Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Afrique

Scènes de chaos dans le bunker de Laurent Gbagbo

Vidéo par Luc Bragonne , Marc Smith

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/04/2011

Quelques heures après l'arrestation de Laurent Gbagbo, nos envoyés spéciaux ont pu pénétrer dans les sous-sols de la résidence de Cocody, où le président sortant et ses proches se sont claquemurés durant l'offensive des forces pro-Ouattara.

Dans le quartier de Cocody, la résidence présidentielle, à moitié détruite, est encore en flammes. Pendant de longues heures, le bâtiment a été soumis à un intense bombardement des forces françaises et de l'ONU. Les cadavres des combattants qui auront défendu Laurent Gbagbo jusqu'au bout gisent au sol. Ce sont les hommes de Ouattara, ivres de joie, qui occupent désormais les lieux.

"Voilà, nous sommes libres. On va rentrer en famille, tranquillement, pour voir les enfants. On va déposer les armes", s'exclame, soulagé, un soldat des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI).

Le président désormais déchu, Laurent Gbagbo, aura passé ses derniers jours au pouvoir terré dans les sous-sols de la résidence. Les envoyés spéciaux de FRANCE 24 à Abidjan, Luc Bragonne et Mark Smith, ont pu visiter les lieux, quelques instants après l'arrestation du président sortant. Ils ont pu constater que des pilleurs avaient déjà eu le temps de s'immiscer dans les lieux, comme en atteste le désordre ambiant.

Autour de la résidence, les soldats français qui ont participé à l'assaut sont  toujours en poste. Ils ont notamment pris en charge les prisonniers. "La compagnie a reçu pour mission de sécuriser les abords immédiats de la résidence présidentielle", explique l'un d'eux. Premièrement, parce que la résidence de France jouxte la résidence présidentielle. Et puis pour éviter tout retour des combats et éviter la poursuite des pillages", poursuit-il.

Première publication : 12/04/2011

  • CÔTE D'IVOIRE

    Laurent Gbagbo arrêté, Alassane Ouattara annonce des poursuites contre lui

    En savoir plus

  • LIVEBLOGGING

    Revivez les évènements du 11 avril minute par minute

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE - DIAPORAMA

    Comment vivent les civils réfugiés au camp de l'Opération Licorne ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)