Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

FOCUS

Côte d'Ivoire : plongeon dans le trafic illicite et très lucratif des faux médicaments

En savoir plus

Afrique

Scènes de chaos dans le bunker de Laurent Gbagbo

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/10/2015

Quelques heures après l'arrestation de Laurent Gbagbo, nos envoyés spéciaux ont pu pénétrer dans les sous-sols de la résidence de Cocody, où le président sortant et ses proches se sont claquemurés durant l'offensive des forces pro-Ouattara.

Dans le quartier de Cocody, la résidence présidentielle, à moitié détruite, est encore en flammes. Pendant de longues heures, le bâtiment a été soumis à un intense bombardement des forces françaises et de l'ONU. Les cadavres des combattants qui auront défendu Laurent Gbagbo jusqu'au bout gisent au sol. Ce sont les hommes de Ouattara, ivres de joie, qui occupent désormais les lieux.

"Voilà, nous sommes libres. On va rentrer en famille, tranquillement, pour voir les enfants. On va déposer les armes", s'exclame, soulagé, un soldat des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI).

Le président désormais déchu, Laurent Gbagbo, aura passé ses derniers jours au pouvoir terré dans les sous-sols de la résidence. Les envoyés spéciaux de FRANCE 24 à Abidjan, Luc Bragonne et Mark Smith, ont pu visiter les lieux, quelques instants après l'arrestation du président sortant. Ils ont pu constater que des pilleurs avaient déjà eu le temps de s'immiscer dans les lieux, comme en atteste le désordre ambiant.

Autour de la résidence, les soldats français qui ont participé à l'assaut sont  toujours en poste. Ils ont notamment pris en charge les prisonniers. "La compagnie a reçu pour mission de sécuriser les abords immédiats de la résidence présidentielle", explique l'un d'eux. Premièrement, parce que la résidence de France jouxte la résidence présidentielle. Et puis pour éviter tout retour des combats et éviter la poursuite des pillages", poursuit-il.

Première publication : 12/04/2011

  • CÔTE D'IVOIRE

    Laurent Gbagbo arrêté, Alassane Ouattara annonce des poursuites contre lui

    En savoir plus

  • LIVEBLOGGING

    Revivez les évènements du 11 avril minute par minute

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE - DIAPORAMA

    Comment vivent les civils réfugiés au camp de l'Opération Licorne ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)