Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • En direct : l'Algérie attend les résultats d'un scrutin déjà contesté

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

Moyen-orient

La justice envisage de poursuivre Avigdor Lieberman pour blanchiment

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/04/2011

Le ministre israélien des Affaires étrangères et chef du parti nationaliste Israël Beiteinou, Avigdor Lieberman, pourrait être poursuivi par la justice de son pays pour "blanchiment d'argent, subornation de témoins et fraudes".

AFP - Le procureur général de l'Etat d'Israël a annoncé mercredi qu'il envisageait de poursuivre le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, chef du parti nationaliste Israël Beiteinou, pour blanchiment d'argent.

"Le procureur général a informé le ministre des Affaires étrangères par le biais de ses représentants légaux qu'il envisage de le traduire en justice pour une série de délits qu'il a commis en tant que député et en tant que ministre", selon un communiqué officiel.

Ces délits "portent sur du blanchiment d'argent, la subornation de témoins et des fraudes" diverses, précise le texte.

Avant qu'une décision définitive ne soit prise concernant une inculpation, M. Lieberman aura la possibilité de s'expliquer devant le procureur général, Yehouda Weinstein, qui a les fonctions de conseiller juridique du gouvernement.

La police avait recommandé en août 2009 l'inculpation de M. Lieberman pour corruption, blanchiment d'argent et obstruction à la justice dans le cadre d'une enquête sur le versement occulte de 2,5 millions de dollars via des sociétés écran et comptes bancaires pour financer ses campagnes électorales.

Le dirigeant populiste d'Israël Beiteinou, personnalité controversée, s'était engagé à l'époque à démissionner de ses fonctions s'il était inculpé pour corruption.

M. Lieberman, qui a été l'objet de plusieurs enquêtes depuis 1996, a nié toute malversation, affirmant que les enquêtes dont il était l'objet étaient politiquement motivées.

Première publication : 13/04/2011

  • ISRAËL

    Le ministre des Affaires étrangères pourrait être poursuivi pour abus de confiance

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)